•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Paul Piché, le chanteur qui rêve d’engagement et de liberté

Les grands entretiens

Avec Stéphane Garneau

Du mardi au jeudi de 21 h à 22 h
(en rediffusion du mercredi au vendredi à 3 h)

Paul Piché, le chanteur qui rêve d’engagement et de liberté

Paul Piché

Paul Piché

Photo : Olivier PontBriand

Il chante la vie, l'amour, l'amitié et la mort, et il nous incite à nous tenir debout en nous donnant espoir. Depuis 40 ans, le chanteur Paul Piché prouve qu'engagement politique peut rimer avec amour. « Tout ce qui concerne la politique concerne aussi beaucoup, finalement, les émotions, souvent plus que la logique, affirme-t-il à l'animatrice Monique Giroux au cours de ce long entretien. Ça concerne beaucoup à la fois l'amour et la peur, l'égoïsme et l'altruisme. C'est tout ça en même temps, et c'est très ancré dans l'émotion. »

Montage du visage de Paul Piché au micro de Radio-Canada, accompagné de la citation : « L’art nous convie à la même table que la politique... »

Le chanteur Paul Piché

Photo : Radio-Canada / Ronald Georges

L’enfance de Paul Piché est marquée par le dualisme linguistique; son père, un ex-acteur, est francophone, sa mère, irlandaise. À la maison, la télévision s’écoute principalement en anglais. En 1969, des échanges houleux surviennent entre le fils, qui a près de 16 ans, et son père, résolument fédéraliste : « J’avais choisi de m’identifier à ce que j’étais réellement, c’est-à-dire Québécois », explique le chanteur.

Une certaine pauvreté durant l’enfance marque aussi sa vie et son œuvre.

Pour moi, l’injustice sociale, c’est profond, c’est viscéral. […] Quand j’ai commencé à jouer la guitare, les premières choses que j’ai eu envie de faire, c’était de chanter pour des causes, pour des grèves, pour des groupes populaires. J’étais plus un militant qu’un chanteur. Je le suis peut-être encore plus.

Paul Piché, chanteur

L’anthropologue

La chanson n’est pas le chemin que s’était tracé Paul Piché, même s’il a commencé à écrire ses premières pièces à 14 ans. Il étudie d’abord en anthropologie et devient technicien en archéologie, ce qui paye ses études. Cette fonction l’amène à fouiller des sites à la baie James, une expérience qui change sa vie. En même temps, il écrit les premières chansons de son premier disque, À qui appartient l’beau temps?.

Sa carrière de chanteur décolle lorsqu’il joue en première partie de Beau Dommage au Cégep de Sainte-Thérèse. L’un des membres du groupe, Robert Léger, découvre son talent et propose de coréaliser son premier disque. Toujours passionné d’anthropologie et d’archéologie, Paul Piché lance en 1977 le désormais classique À qui appartient l’beau temps?, sans attentes. « Il y avait une peur de ne pas être aimé, que ça ne marche pas ou que ça arrête », dit-il.

Dans un studio de télévision, un homme interprète une chanson.

Paul Piché en 1985

Photo : Radio-Canada / Guy Dubois

Ce n’est qu’après cinq albums qu’il admet être un chanteur, qu’il se rend compte qu’il est davantage un artiste qu’un scientifique.

Un majestueux escalier

Après plus de 40 ans de carrière, Paul Piché estime que L’escalier est son œuvre la plus aboutie. Six mois ont été nécessaires pour composer la première version de cette chanson, et près d’un an pour la version définitive. Ô ironie, L’escalier décrit un moment extrêmement court dans le haut d’un escalier où le chanteur ressent un vide intérieur.

Cette chanson, curiosité, qui parle d’un instant très intime, est peut-être à la fin une de mes chansons les plus engagées, […] car elle dit qu’on peut changer le monde.

Paul Piché, chanteur

L'escalier, Paul Piché

Après plus de 40 ans d’une carrière fort remplie, Paul Piché rêve encore de liberté, d’engagement et d’autonomie. « Si on ne change pas le monde à sa façon, on ne vit pas. C’est ça la vie. »

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi