Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Stéphane Garneau
Audio fil du mercredi 11 septembre 2019

Eve Landry : « J’ai toujours voulu faire ce métier pour faire réfléchir »

Publié le

Eve Landry sur le plateau des Enfants de la télé.
Eve Landry   Photo : Fair-Play

Le public l'a vue au théâtre et au cinéma, mais surtout à la télévision, dans l'incontournable série Unité 9, où elle interprétait le personnage de Jeanne Biron, et dans M'entends-tu?, où elle incarne Carolanne. Franco Nuovo rencontre la comédienne Eve Landry.

Durant son enfance à Saint-Pascal, dans le Bas-Saint-Laurent, Eve Landry était obéissante, mais elle prenait les devants, elle aimait parler, selon ce qu'elle raconte. La synchro (lip sync) l’attirait et elle en a fait durant ses études primaires. « Je ne présentais rien tant que je n’étais pas complètement prête. […] J’avais un désir de performance assez grand », explique l’actrice.

Au secondaire et au cégep, la synchro a fait place à l’improvisation. Elle a gardé de cette expérience l’esprit d’équipe et la capacité de reconnaître ses forces et ses faiblesses.

Mon premier coach d’impro est la première personne qui m’a dit que je pourrais faire un métier [du jeu].

Eve Landry, actrice

Elle a ensuite intégré l’École de théâtre professionnel du Collège Lionel-Groulx et a quitté le nid douillet de Saint-Pascal pour la banlieue montréalaise. Dès sa graduation en 2007, Eve Landry a joué une pièce pour adolescents au Théâtre Le Clou. « Je voulais faire du jeunesse, m’adresser à cette tranche d’âge-là », affirme la comédienne, qui a fait partie de l’émission jeunesse Salmigondis.

Le succès grâce à Unité 9

Son rôle de Jeanne Biron dans la télésérie de l’auteure Danielle Trottier l'a rendue célèbre. Pourtant, ce couronnement a été complexe, puisqu’Eve Landry a dû passer quatre auditions; de plus, elle avait été approchée pour un autre rôle. « J’ai la chance d’être dans des projets qui fonctionnent bien. Je suis très, très choyée, privilégiée, qu’on pense à moi pour ces projets-là », soutient celle qui était une actrice inconnue à l’époque.

J’ai beaucoup appris sur ce plateau, en regardant Micheline Lanctôt, Céline Bonnier, Suzanne Clément la première année, et Guylaine [Tremblay]. J’ai été gâtée.

Eve Landry, actrice
La femme regarde devant elle en hauteur.
Jeanne Biron (Eve Landry), dans une scène du dernier épisode d'Unité 9 Photo : Radio-Canada

Aller au-delà du divertissement

Eve Landry aime les productions artistiques qui vont au-delà du « simple divertissement » : « Mes choix sont en fonction de ça pour être conséquente avec mes principes. J’ai toujours voulu faire ce métier pour faire réfléchir, au moins un minimum. »

Les trois femmes chantent dans le métro.
Mélissa Bédard, Eve Landry et Florence Longpré, dans une scène de la série M'entends-tu?   Photo : Karine Dufour

C’est dans cet esprit qu’elle interprète avec brio Carolanne, la « femme puckée » dans M’entends-tu?, la télésérie de son amie Florence Longpré.

Permettons-nous de voir plus grand, essayons d’amener ça plus haut et essayons de montrer l’humanité à travers tout ça. Je pense que c’est vraiment en passant par nous et en se reconnaissant nous-mêmes qu’on peut aller plus loin, et c’est ensemble qu’on va le faire.

Eve Landry, actrice

La réalité a rattrapé Eve Landry, lors du tournage de la scène de viol de Jeanne Biron dans Unité 9. Une fois enceinte, la détenue ne voulait pas cet enfant, ce qui était tout le contraire d’Eve Landry, qui attendait elle aussi un enfant. « C’est un jeu », rappelle la comédienne au sujet de la fiction.

Aujourd’hui, la famille est la priorité d’Eve Landry, qui a d’ailleurs fait partie de la distribution de la pièce Bébés, au théâtre Espace libre. Elle met donc la pédale douce sur certains engagements exigeants, par exemple les tournées de spectacles.

Montage du visage d’Eve Landry, accompagné de la citation : « En ce moment, l’essentiel ce sont mes enfants. »
Eve Landray Photo : Radio-Canada

L’amour du jeu coule toujours dans les veines d’Eve Landry qui rêve de jouer jusqu’à plus de 90 ans, comme Janine Sutto.

Chargement en cours