Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Stéphane Garneau
Audio fil du samedi 8 juin 2019

Alain Choquette : comment vendre un numéro à David Copperfield

Publié le

Alain Choquette, portant un foulard et des lunettes rondes, sourit au micro du studio 18
Le magicien Alain Choquette   Photo : Radio-Canada / Laurent Boursier

Le magicien québécois Alain Choquette a vendu son plus important numéro en carrière au plus célèbre prestidigitateur américain, David Copperfield, contre « une cassette VHS et 25 000 $ », révèle-t-il pour la première fois dans une entrevue d'une heure avec Stéphan Bureau. Un petit coup de pouce qui allait changer sa carrière.

Le numéro La disparition des douze a clôturé pendant près de 12 ans le spectacle de Copperfield à Las Vegas. « La raison pour laquelle je lui ai vendu, c'est parce que je sais que lui va garder le secret », raconte Alain Choquette aujourd'hui. Il avait monté le numéro avec l’aide d’un expert dans la création de numéros de magie d’Ottawa.

Le temps s'arrête face à la magie.

Alain Choquette, magicien
Il porte une chemise blanche et une veste à carreaux
Le magicien Alain Choquette à l'émission Les échangistes sur ICI Radio-Canada Télé en 2017 Photo : Radio-Canada/Pascale Kutowski

Dans une vidéo de 30 secondes, Copperfield fait part de sa réaction de stupéfaction à la sortie du spectacle d’Alain Choquette. Quelques années plus tard, le magicien a envoyé la cassette à l’hôtel Paris de Las Vegas, qui cherchait un spectacle à grand déploiement pour son ouverture, en 1999. Alain Choquette y a finalement présenté une création unique 18 fois par semaine pendant 6 mois, avant de reprendre un spectacle durant 4 ans au Caesars Palace, un des plus célèbres hôtels de la ville.

« La magie est souvent sous-estimée, parce que ça reste un art que l‘on associe à des événements d'enfants, raconte-t-il, mais il y a une créativité, il y a une intelligence derrière les numéros de magie qui est sous-estimée. »

La carrière professionnelle d’Alain Choquette a d’abord pris son envol à l’émission Ad Lib, de Jean-Pierre Coallier, le talk-show de fin de soirée le plus populaire des années 1980 sur les ondes de TVA. Il y a fait des numéros hebdomadaires pendant près de huit ans.

Une citation d'Alain Choquette posée sur une photo du magicien.
Alain Choquette Photo : Radio-Canada/Laurent Boursier

Il a ensuite produit en 1993 le premier grand spectacle d’un magicien au Québec, parfois devant 2000 à 3000 personnes à la fois.

« Tout est dans la façon de présenter; c'est ça qui fait la force d'un numéro, explique-t-il. Et c'est ce qui va permettre à certains magiciens de faire leur place. »

Il a poursuivi plusieurs tournées par la suite qui l'ont mené jusqu’à une résidence au prestigieux Théâtre de la Gaîté-Montparnasse, à Paris.

« La triche est une façon de distraire, de prendre l'attention de quelqu'un et de l'amener ailleurs », raconte-t-il.

Alain Choquette, un foulard au cou, derrière un micro.
Alain Choquette à l'émission Première heure sur ICI Radio-Canada Première à Québec en avril 2019 Photo : Radio-Canada/Alice Chiche

Durant cette entrevue, Alain Choquette revient aussi sur l'histoire de ce tour de cartes de son père qu'il a mis des années à comprendre et qui lui a donné la piqûre de la magie. Il a d’ailleurs aussi vendu ce tour, présenté dans son premier spectacle, à David Copperfield.

Je suis un homme d'affaires à la base. Je pense que pour durer longtemps dans ce métier-là, il faut avoir ce côté-là.

Alain Choquette, magicien

Alain Choquette entame cette année les représentations de son nouveau spectacle, La mémoire du temps, qu’il devrait présenter en tournée pendant plusieurs années. Le plus célèbre magicien québécois annonce déjà que ce sera probablement sa dernière grande tournée.

« J’ai plein d’autres passions que j'ai envie d'exploiter aussi, dont le voyage », conclut-il.

Le Téléjournal / Québec : Alain Choquette présente son dernier spectacle

Chargement en cours