Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Stéphane Garneau
Audio fil du samedi 18 mai 2019

Guillaume Côté, une étoile au sommet de la danse

Publié le

Le danseur Guillaume Côté est posé alors qu'il fait le grand écart dans les airs. On comprend qu'il a jumelé un saut et la figure du grand écart. l'artiste est vêtu d'une culotte et manteau court beige.
Le danseur Guillaume Côté   Photo : National Ballet of Canada/Aleksandar-Antonijevic

En 1992, Guillaume Côté n'avait que 11 ans lorsqu'il a laissé ses parents, au Lac-Saint-Jean, pour s'installer dans une école secondaire spécialisée en danse classique à Toronto. Au final, il n'a jamais quitté la Ville Reine, où il est aujourd'hui le danseur étoile du Ballet national du Canada. « Le physique commence à diminuer un petit peu, raconte-t-il à Stéphan Bureau, mais il y a quelque chose qui [progresse] : c'est le raffinement de la performance. »

La carrière de Guillaume Côté, 38 ans, est ainsi loin d’être terminée.

« En tant qu’artiste, on devient de mieux en mieux » avec l’âge, raconte-t-il dans cette entrevue d’une heure, puisque, selon lui, on acquiert alors une plus grande sensibilité.

« En danse, il y a trois ou quatre ans où ton physique et ta maturité sont alignés, explique-t-il. Ce temps-là est tellement précieux et court. Après ça, ton physique commence à descendre. J’ai été chanceux d’avoir dansé au Bolchoï en plein milieu de ce moment-là. »

À la fin de l’année dernière, au sommet de sa forme, le « petit gars du Lac » a en effet été invité par la célèbre compagnie de Moscou pour remplacer son danseur étoile, qui s’était blessé dans la pièce Roméo et Juliette. La première mouture de ce ballet modernisé par le chorégraphe Alexei Ratmansky avait été créée en 2011 à Toronto avec Guillaume Côté.

Un homme dansant le ballet tient dans son bras droit une ballerine effectuant une figure sur la pointe de son pied.
Guillaume Côté a été le premier québécois à danser au prestigieux théâtre Bolchoï, à Moscou, en décembre 2018. Photo : Radio-Canada/Alexey Sergeev

Le plus célèbre danseur québécois a donc partagé la scène en décembre avec une danseuse russe qui ne parlait ni français ni anglais. « On a fait le premier pas de deux, et c’était incroyable », se souvient-il. « La façon dont nos corps s’écoutaient, sur cette musique-là, à ce moment-là, ça a été vraiment marquant pour moi. »

Le danseur croit qu’il lui reste probablement moins de quatre ans comme tête d’affiche de la plus célèbre compagnie de ballet de la métropole canadienne avant que son corps ne soit plus à la hauteur. Il compte donc profiter de chacun des moments où il aura à interpréter de grands rôles classiques dans les prochaines années.

Les deux danseurs en répétition.
Harrison James et Guillaume Côté en répétition pour la pièce Frame by Frame, mise en scène par Robert Lepage l'année dernière   Photo : David Leclerc

« J’ai eu tellement de chance; je vais vivre vraiment heureux avec les souvenirs de ça, raconte-t-il. Je fais le deuil de certains rôles, mais, par contre, j’en commence d’autres qui me fascinent vraiment. »

Après le ballet classique, il compte en effet poursuivre la danse dans d’autres registres – comme celui de la danse contemporaine –, ou encore se consacrer à la chorégraphie. En plus d’être le premier danseur du Ballet national du Canada depuis 2003, il a été nommé associé chorégraphique de la troupe en 2013. Il a aussi chorégraphié une pièce de danse avec Robert Lepage l'année dernière, Frame by Frame.

Je découvre d’autres façons d’utiliser la danse et de danser.

Guillaume Côté, danseur étoile et chorégraphe
Le danseur Guillaume Côté présente son spectacle « Frame by Frame »

Une jeunesse pour le ballet

À sa sortie de l’école, Guillaume Côté a rapidement été accepté au Ballet national du Canada. La danse était toute sa vie, et il y a fait sa place rapidement. À 19 ans, il s'est fait offrir, pour la première fois, un premier rôle. Il était alors la plus jeune tête d'affiche de toute l’histoire de la troupe.

À son entrée au Ballet national du Canada, à Toronto, il a aussi rencontré la danseuse Heather Ogden. Celle-ci est devenue, quelques années plus tard, l’amour de sa vie et la mère de ses deux enfants.

Guillaume Côté a déjà dansé sur les plus grandes scènes du monde, de New York à Paris en passant par Londres et son célèbre Royal Ballet. Plusieurs jeunes danseurs de partout dans le monde lui rappellent aussi régulièrement avoir été inspirés par une vidéo devenue virale, Lost in Motion, qu'il a réalisée en 2012 et qui brisait plusieurs conventions du ballet.

Le danseur et chorégraphe n’a jamais beaucoup travaillé au Québec avant de commencer à s'impliquer, il y a cinq ans, comme directeur artistique du Festival des arts de Saint-Sauveur. Il y présentera, à la fin juillet, sa nouvelle création, Crypto.

En plus de Crypto, qui se déplacera également à Montréal et ailleurs au pays, il sera sur scène à Toronto avec le Ballet national du Canada du 1er au 23 juin 2019. Le Festival des arts de Saint-Sauveur se tiendra quant à lui du 25 juillet au 5 août prochain.

Chargement en cours