Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Stéphane Garneau
Audio fil du mercredi 8 mai 2019

Le Dr Yves Lamontagne : « Des politiques de santé plutôt que de la politique avec la santé »

Publié le

Le Dr Yves Lamontagne
Yves Lamontagne   Photo : Radio-Canada / Olivier Lalande

« Pour régler le problème de la santé au Québec, il faudrait que le gouvernement mette en place des politiques de santé plutôt que de faire de la politique avec la santé », affirme le Dr Yves Lamontagne au micro de Michel Lacombe. L'éminent psychiatre et ancien président du Collège des médecins du Québec plaide notamment pour que le patient soit véritablement au cœur du système de santé.

Michel Lacombe s'est entretenu avec le Dr Yves Lamontagne à l'émission Le 21e le 5 janvier 2019.

Selon ce dernier, le financement, l'organisation et les communications sont problématiques dans le système de santé au Québec.

« Quand c'est [le gouvernement qui gère], c'est toujours plus gros », raconte celui qui a publié de nombreux livres spécialisés en médecine, en plus d'avoir dirigé 12 ans le Collège des médecins du Québec. « On ne donne pas la chance aux gens en bas de s'organiser et d'être efficace. [...] Au lieu d'avancer, on reste stagnant. »

Les latins, on jase beaucoup, on se flagelle de temps en temps, alors que les Anglo-Saxons, eux, sont rationnels.

Le Dr Yves Lamontagne, ancien président du Collège des médecins du Québec

Selon lui, il faut « brasser le monde » pour changer les choses. La situation politique et sa vision à revoir tous les quatre ans nuisent au système de santé actuellement. Il croit qu'on doit trouver d'autres sources de financement acceptable pour le contribuable.

Il est assis derrière un micro, des écouteurs sur la tête.
Le Dr Yves Lamontagne, ex-président du Collège des médecins du Québec Photo : Radio-Canada/Coralie Mensa

« Il n'y a pas de honte à aller voir ailleurs, si ça nous aide à améliorer le système, dit-il, pour avoir un système en deuxième vitesse. »

Si l'on avait un système bien monté, supposez le système idéal où l'on aurait de l'argent à [profusion], le privé n'existerait pas, tout serait public.

Le Dr Yves Lamontagne, psychiatre et auteur

On pourrait opérer des citoyens américains et faire des profits à réinvestir dans le système si l'on utilisait les salles d'opération à la fine pointe dans les hôpitaux du Québec, et qui ferment systématiquement en dehors des heures de bureau, de 9 h à 16 h.

« Je suis un optimiste de nature, même si c'est difficile », raconte Yves Lamontagne.

Précision :
Dans cet entretien avec Michel Lacombe, le Dr Yves Lamontagne évoque des souvenirs personnels laissant entendre que le peuple igbo a été complètement décimé pendant la guerre du Biafra. Pourtant, les Igbos demeurent, encore aujourd'hui, l'une des trois grandes ethnies du Nigéria. Nous tenions à vous en informer.
Le téléjournal : l’ex-président du Collège des médecins se vide le coeur

Chargement en cours