•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les grands entretiens

Avec Stéphane Garneau

Du mardi au jeudi de 21 h à 22 h
(en rediffusion du mercredi au vendredi à 3 h)

Antonio Park, un chef cuisinier résilient

Audio fil du jeudi 17 janvier 2019
Le chef Antonio Park.

Le chef Antonio Park.

Photo : Radio-Canada / Christian Côté

« Plus tu me décourages, et plus tu me dis que je ne suis pas capable, plus je deviens puissant », dit le chef cuisinier Antonio Park au micro de Francis Reddy. Celui qui possède de nombreux restaurants à Montréal, dont le Park et le Lavanderia, raconte que les épreuves de la vie, plutôt que de l'affaiblir, l'ont rendu plus fort. « Je suis toujours positif », affirme le chef qui dirige environ 1600 employés dans tous les établissements où il est impliqué.

Antonio Park raconte s’être toujours relevé malgré les moments difficiles qu’il a vécus, comme les deux incendies qui ont endommagé le Park et le Lavanderia il y a quelques années. À preuve, le chef propriétaire, n’écoutant que sa détermination, a rouvert le restaurant Park seulement cinq semaines après que les flammes l’eurent détruit.

Le partage, une valeur primordiale

Connu pour son implication sociale, Antonio Park estime qu’il est important de redonner à la communauté. Selon lui, il est également important pour un chef de faire preuve d’humilité, et de partager ses connaissances avec ses employés et les gens qui l’entourent.

Un chef devrait toujours avoir cet objectif en tête, dit-il. Le but dans la vie d'un chef, selon Antonio Park, c'est que les élèves puissent un jour surpasser le maître.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi