Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Stéphane Garneau
Audio fil du samedi 12 janvier 2019

Patrick Huard : arrogance et sagesse

Publié le

Patrick Huard, en studio
Patrick Huard   Photo : Radio-Canada / Guillaume Piedboeuf

L'humoriste, comédien et réalisateur a connu le succès tôt dans sa carrière. À 25 ans, son premier spectacle solo en humour a été vu par 300 000 personnes et a remporté le prix Félix du spectacle d'humour de l'année. À la même époque, il demandait à l'un de ses bons amis de l'avertir si un jour il devenait arrogant. Ce jour est venu avant qu'il n'ait 30 ans, ce qui a changé sa vision de la vie.

« Tu te rappelles, tu m’avais dit que, si un moment donné je trouvais que tu avais la tête enflée et que tu te prenais pour un autre, tu voulais que je te le dise? », lui aurait demandé son ami alors qu’ils se rendaient en voiture à un restaurant. « Je te le dis, là. »

L’artiste raconte à Stéphan Bureau comment l’arrivée du succès a d’abord amené son entourage éloigné à changer son rapport avec lui. Ensuite, le rapport avec ses proches a commencé à changer. Au même moment, un grand sentiment de solitude s’est emparé de lui, même si de plus en plus de gens portaient de plus en plus attention à sa carrière et à sa personne. Ce sentiment a été créé, selon lui, par la fausse impression que les gens de son entourage ne pourraient jamais comprendre la réalité qu’il était en train de vivre.

Patrick Huard explique que, à la fin vingtaine, le commentaire de son ami, qui se montrait critique envers son arrogance, l’a bouleversé. Par la suite, pendant plusieurs jours, il a dû entreprendre un grand travail d'introspection.

« C’est moi qui [avait] coupé la véritable communication avec [mes proches] », dit-il aujourd’hui avec le recul alors qu’il vient d’avoir 50 ans.

L’arrivée au monde de ses deux enfants, nés en 1997 et en 2011, l’a aussi aidé à garder les pieds sur terre, selon lui.

Une scène du film Guibord s'en va-t-en guerre qui montre Patrick Huard les bras grand ouverts.
Micheline Lanctôt, Patrick Huard et Suzanne Clément dans Guibord s'en va-t-en guerre, de Philippe Falardeau   Photo : Micro_scope

Ne jamais décrocher

Dans sa jeunesse, il était timide au primaire et au secondaire, ce qui lui a permis de développer son sens de l’observation. Il s’est ouvert aux autres lorsqu’il a découvert l’humour et le sens de la répartie.

On devient tous drôles pour une raison. Moi, c’était ma timidité et aussi l’intimidation. C’est devenu un moyen de défense avant de devenir un moyen de séduction.

Patrick Huard, humoriste, comédien et réalisateur

L’improvisation, au secondaire, l’a fait dévier de son parcours en musique et lui a permis de développer son côté « baveux ». Il y a trois ans, à 47 ans, il a d’ailleurs recommencé à faire de l’improvisation. Il est la plus vieille recrue de l’histoire de la Ligue nationale d’improvisation (LNI). « J’essaie de me mettre en situation de risque autant que possible », dit-il à propos de sa carrière.

Une scène extérieure du film Bon Cop, Bad Cop 2 qui montre les deux acteurs devant un immeuble sur lequel est installé un drapeau américain.
Patrick Huard et Colm Feore dans une scène de « Bon cop bad cop 2 »   Photo : Films Séville

S’il est l’un des artistes les plus polyvalents de sa génération, il reconnaît que ses grandes forces sont l'assiduité et la perspicacité.

« Mes parents m’ont appris le concept de l’engagement réel, dit-il. Tu ne te gardes pas de porte de sortie. Tu commences quelque chose, tu le termines. Tu amènes le bateau à bon port. »

Bien que l’humour soit sa « colonne vertébrale », il refuse les étiquettes. Il a présenté trois spectacles d’humour en solo, joué dans une vingtaine de films et dans sept téléséries, en plus d’avoir réalisé deux longs métrages et quatre saisons de Taxi 0-22, émission dans laquelle il jouait aussi. Il est également producteur.

« Mes principales qualités sont des choses pour lesquelles je n’ai pas de mérite, explique-t-il humblement, donc j’essaie de travailler à la hauteur de ça. »

Je ne suis pas Xavier Dolan, je n’ai pas ce génie, je n’ai pas ce talent brut.

Patrick Huard, humoriste, comédien et réalisateur

Chargement en cours