•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les grands entretiens

Les grands entretiens

Avec Stéphane Garneau

Du mardi au jeudi de 21 h à 22 h
(en rediffusion du mercredi au vendredi à 3 h)

Marie-Louise Arsenault

Marie-Louise Arsenault

Photo : Radio-Canada

Des entrevues en profondeur de l'animatrice Marie-Louise Arsenault avec des personnalités artistiques.

Liste des sujets

Sujets de 1 à 10 sur 35
  • Après avoir travaillé sur le sujet des enfants dans les livres Ni père ni mère : une histoire des enfants abandonnés et Enfants en exil, dans lesquels il démontrait à quel point l'État a failli à sa tâche de protéger la jeunesse française, Ivan Jablonka s'est penché sur la masculinité dans le livre-choc Laëtitia, publié en 2016, et lauréat du prix Médicis. Marie-Louise Arsenault rencontre l'historien et écrivain français qui porte un regard inédit sur la masculinité.

  • « Je peux être un père, mais je sens que mon rapport de psychanalyse est très maternel. Il y a un héritage féminin qui m'habite. » Durant une heure, Marie-Louise Arsenault s'entretient avec Nicolas Lévesque. Le psychanalyste et auteur, qui a aussi été éditeur, raconte son parcours professionnel guidé par la passion d'aider les autres.

  • « Les Innus reprennent leur voix, la voix qu'on leur avait ôtée. C'est bien, une voix, mais il faut aussi des gens pour nous écouter », raconte Naomi Fontaine à Marie-Louise Arsenault dans ce long entretien. L'autrice et professeure croit sincèrement à la réconciliation entre son peuple, les Innus, et les Québécois, et a fait paraître en septembre 2019 Shuni, un récit qui aborde le dialogue entre ces deux cultures.

  • « Je voulais changer mon paradigme, qui était de faire des films du point de vue des gars », explique Philippe Falardeau à l'animatrice Marie-Louise Arsenault lors de cet entretien d'une heure enregistrée pour l'émission Plus on est de fous, plus on lit!. Le réalisateur adaptera My Salinger Year (Mon année Salinger), les mémoires de l'autrice Joanna Rakoff sur son année de travail au début de la vingtaine comme assistante personnelle au sein d'une prestigieuse agence littéraire new-yorkaise.

  • « J'avais ce souhait de raconter la façon dont on expulse un gamin parce qu'il est homosexuel », explique Gilles Leroy à Marie-Louise Arsenault. Le désarroi d'une mère qui met à la porte son fils de 15 ans par une journée de blizzard est au cœur du Diable emporte le fils rebelle, le dix-septième roman de l'auteur, qui souhaite « regarder les êtres jusque dans leur noirceur ».

  • « Mon lieu de rêve, c'est celui de ma naissance. » La romancière acadienne Antonine Maillet est fière du village qui l'a vue naître, Bouctouche. Pendant une heure, elle raconte à l'animatrice Marie-Louise Arsenault les péripéties qui ont façonné l'être qu'elle est devenue et revient sur les moments charnières de sa vie : la mort de ses parents, son premier roman, la naissance de son personnage de la Sagouine et son Goncourt.

  • Joint à Paris, l'essayiste, chroniqueur, animateur et philosophe Raphaël Enthoven accorde une entrevue d'une heure à l'émission Plus on est de fous, plus on lit! Il revient sur son enfance dans le Quartier latin à Paris, livre une ode à Albert Camus et parle de son amour pour la littérature, un legs de son père. Il donne également son avis sur la question de la langue inclusive, le mouvement des gilets jaunes, le président Macron ainsi que les discours identitaires et féministes.

  • Dans Vivant : de la bactérie à Homo ethicus, le journaliste et écrivain français est très dur envers les êtres humains, au sujet leur comportement envers les animaux : « On peut continuer à être poli, mais je pense qu'il est important d'exprimer de la colère », racontait Aymeric Caron le 19 février dernier à l'émission Plus on est de fous, plus on lit! de Marie-Louis Arsenault.

  • « Dans une identité, il y a plusieurs couches, il y a des identités. Quand j'ai envie de me définir, celle qui me tient le plus à cœur est l'identité franco-ontarienne. » Le célèbre dramaturge Jean Marc Dalpé parle fièrement de ses origines pendant un entretien d'une heure avec Marie-Louise Arsenault. Il réagit aux politiques de Doug Ford, parle avec amour de ses parents adoptifs, raconte des anecdotes de l'époque où il jouait le clown aux côtés de Brigitte Haentjens et, bien sûr, traite de sa passion pour le théâtre.

  • « La musique est un vecteur pour aller bercer les autres dans ces zones qui nous ont bouleversés nous-mêmes », dit l'auteure-compositrice-interprète Ariane Moffatt au micro de Marie-Louise Arsenault. L'artiste, qui a vécu des complications à la suite de la naissance de son enfant Georges, a trouvé un second souffle créatif dans cette épreuve éprouvante. « L'écriture est venue me sauver comme une bouée de sauvetage », raconte-t-elle à l'animatrice de l'émission Plus on est de fous, plus on lit!

Vous aimerez aussi