Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

L'animateur Phillipe Fehmiu
Audio fil du mardi 1 janvier 2019

Amanda Simard, la députée qui a marqué la résistance franco-ontarienne en 2018

Publié le

Amanda Simard répond aux questions d'une journaliste au milieu d'une foule.
La députée indépendante de Glengarry-Prescott-Russell, Amanda Simard lors d'un rassemblement à Rockland en Ontario.   Photo : Radio-Canada

L'équipe de son parti ne lui avait rien dit avant le dépôt du budget au Parlement. Celui-ci proposait de couper le poste de commissaire aux langues officielles et le projet d'université francophone en Ontario. Amanda Simard représente pourtant l'une des rares circonscriptions acquises au parti au pouvoir où la majorité des électeurs sont francophones, les premiers concernés par ce type de mesures.

Amanda Simard fait un bilan de son année alors qu'elle vient de quitter le Parti conservateur en signe de protestation.

J'aurais voulu travailler de l'intérieur [du parti conservateur], mais c'était assez clair que ça n'allait pas être possible

Amanda Simard, députée indépendante au parlement ontarien

Elle aura 30 ans le mois prochain et elle est déjà l'une des politiciennes les plus influentes de la francophonie canadienne. Amanda Simard, députée indépendante de Glengarry-Prescott-Russell, aura marqué la politique ontarienne en se désolidarisant de son parti au moment où celui-ci a décidé de couper radicalement dans les services aux francophones.

Chargement en cours