•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quel sera le portrait des villes canadiennes après la pandémie?

Les faits d'abord

Avec Alain Gravel

Le samedi de midi à 13 h
(en rediffusion le dimanche à 3 h)

Quel sera le portrait des villes canadiennes après la pandémie?

Au travers de la façade vitrée d'un édifice où se trouvent des bureaux, des gens travaillent.

Des gens travaillant au centre-ville de Montréal.

Photo : Getty Images

Les centres-villes des métropoles du pays sont désertés depuis le mois de mars. Le télétravail les a vidés des travailleurs et a mis à mal l'économie de ces secteurs névralgiques. La pandémie a cependant permis aux administrations municipales d'accélérer des chantiers et d'adapter des lieux publics pour faire place aux piétons en remplacement des voitures. Pour la mairesse de Montréal, Valérie Plante, la pandémie a eu des conséquences directes sur les commerces qui ont pignon sur rue.

De plus, l’annulation des nombreux festivals urbains qui font la réputation de la métropole québécoise a réellement secoué l’économie locale.

Valérie Plante plaide pour une refonte de la fiscalité municipale, qui provient « d’un autre siècle ». Des discussions sur ce dossier sont déjà commencées avec le gouvernement du Québec. La mairesse de Montréal veut, entre autres, favoriser la cohabitation entre les édifices commerciaux et résidentiels.

Enfin, la stratégie du centre-ville de Montréal de 2017, qui misait sur les immeubles de bureaux, sera revue sous la loupe de l’augmentation du télétravail.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi