•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les faits d'abord

Avec Alain Gravel

Le samedi de midi à 13 h
(en rediffusion le dimanche à 3 h)

Une deuxième vague de COVID-19 sévère dans les résidences pour personnes âgées

Une résidente du CHSLD Sainte-Croix, en Montérégie, est évacuée par un ambulancier.

Quelque 37 % des résidents du CHSLD Sainte-Croix, en Montérégie, ont contracté la COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Les cas de contamination à la COVID-19 demeurent élevés au Québec et en Ontario en cette deuxième vague de l'épidémie. Les gériatres Serge Brazeau et Réjean Hébert, et le professeur au Département d'économie et à celui de la santé, du vieillissement et de la société à l'Université McMaster Michel Grignon analysent la situation dans les systèmes de santé au pays et le sort des personnes âgées en résidence.

« On a appris de la première vague, mais malheureusement, il y a des leviers qu’on n’a pas beaucoup plus que dans la première vague, particulièrement [pour ce qui est du] manque de personnel », déplore Serge Brazeau. Réjean Hébert partage cette vision, et il croit qu’on devrait interdire sans tarder la mobilité du personnel de santé. « C’est ça, le vecteur de l’infection, et c’est ça qu’on peut corriger à court terme, pour éviter l’hécatombe qu’on a connue l’hiver dernier », affirme-t-il. « Le gouvernement aurait dû prendre cette mesure il y a très longtemps », acquiesce Michel Grignon, qui rappelle toutefois que la COVID-19 a également touché les jeunes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi