•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les faits d'abord

Avec Alain Gravel

Le samedi de midi à 13 h
(en rediffusion le dimanche à 3 h)

De sérieuses tensions raciales à l’approche de l’élection présidentielle américaine

Le père de Jacob Blake lors d'une conférence de presse à Kenosha

Le père de Jacob Blake lors d'une conférence de presse à Kenosha

Photo : afp via getty images / KAMIL KRZACZYNSKI

La ville de Kenosha, au Wisconsin, est le théâtre de violentes émeutes depuis qu'un policier a tiré sept balles dans le dos de l'Afro-Américain Jacob Blake. Cette affaire a entraîné le plus grand mouvement de boycottage jamais observé au sein de la National Basketball Association (NBA), que les ligues professionnelles de baseball et de hockey ont par la suite imitée. Alain Gravel discute avec ses invités de ces tensions raciales alors que l'élection présidentielle est en marche.

Pour Fabrice Vil, avocat et fondateur de l’organisme Pour 3 points, « le mouvement de solidarité que les joueurs de la NBA ont amorcé est important et vise à honorer, en fait, l’importance des jeunes de ces communautés ».

Leonard Cavise, professeur de droit aujourd'hui retraité à l’Université DePaul, à Chicago, croit que les gens sont très influencés par le boycottage des joueurs. « De l’autre côté, les "trumpistes" ne voient que les dommages aux propriétés », rappelle-t-il. « Il faut que les Afro-Américains et les femmes votent. Tout est focalisé dans trois États », dit-il en nommant précisément le Wisconsin, le Michigan et la Pennsylvanie.

« Il ne faut pas voir le président Trump comme le seul responsable de tout ça. Il faut revoir l’histoire américaine, et voir jusqu’à quel point la violence et l’usage des armes à feu fait partie de la culture du pays », croit Ginette Chenard, coprésidente de l’Observatoire sur les États-Unis de la Chaire Raoul-Dandurand de l’Université du Québec à Montréal et ancienne déléguée du Québec à Atlanta.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi