•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les faits d'abord

Avec Alain Gravel

Le samedi de midi à 13 h
(en rediffusion le dimanche à 3 h)

COVID-19 : sommes-nous déjà dans la deuxième vague au Québec?

Trois personnes portant un masque font le signe de la victoire en se prenant en photo avec un cellulaire devant un arc-en-ciel.

Des touristes prennent un égoportrait devant les chutes Niagara, en Ontario.

Photo : Radio-Canada / Evan Mitsui

« On peut difficilement caractériser comment va se produire une deuxième vague », annonce d'emblée la Dre Cécile Tremblay, infectiologue au Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM). Elle discute avec Alain Gravel des résultats d'un questionnaire préparé par CBC Radio-Canada et soumis à 170 experts en santé publique et en épidémiologie de Montréal. Beaucoup croient que la deuxième vague de COVID-19 a déjà commencé au Québec.

« On n’a pas encore de bonne définition de deuxième vague, reconnaît la Dre Cécile Tremblay. Dans très peu de pays, il y a eu une grande recrudescence des cas une fois que l’épidémie avait été contrôlée. Par contre, dans tous les pays, on a observé beaucoup de petites éclosions bien contrôlées avec des mesures de restriction. »

Selon elle, il convient de demeurer vigilants par rapport à l’épidémie, puisque le virus circule toujours.

La Dre Cécile Tremblay s’inquiète néanmoins de la capacité des pouvoirs publics à gérer une deuxième vague. Elle explique que, pour être bien préparé, il faut imaginer que la deuxième vague pourrait être le double de ce qu’on a vu lors de la première.

Les jeunes et la COVID-19

Alain Gravel discute ensuite du rôle des jeunes dans la propagation du virus, avec le Dr François Marquis, chef de service des soins intensifs de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont. Le médecin explique également la manière dont le virus les affecte.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi