•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les faits d'abord

Avec Alain Gravel

Le samedi de midi à 13 h
(en rediffusion le dimanche à 3 h)

COVID-19 : les personnes infectées sont priées de participer à une étude d'envergure

Des comprimés de Colchicine utilisés dans le traitement de la goutte.

Des comprimés de Colchicine utilisés dans le traitement de la goutte. Cet anti-inflammatoire réduirait le risque de nouvel événement après une crise cardiaque.

Photo : getty images/istockphoto / Fahroni

« Il faut que les gens appellent et qu'on recrute extrêmement rapidement », dit Jean-Claude Tardif, directeur du Centre de recherche de l'Institut de cardiologie de Montréal, dont l'équipe pilote le recrutement de Québécoises et Québécois déclarés positifs à la COVID-19 dans le cadre d'une étude clinique d'envergure. Financée par Québec, cette étude, qui vise à déterminer si la colchicine peut aider à réduire l'inflammation causée par la COVID-19, a été lancée il y a une semaine. « Le téléphone sonne moins qu'on s'y attendait », déplore le Dr Tardif. Il implore les personnes de 40 ans et plus qui sont déclarées positives à la COVID-19 d'appeler au 1 877 536-6837.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi

  • Bien entendu

  • OK Boomer