•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Grâce à la recherche, le taux de survie des bébés prématurés s'est amélioré

Les éclaireurs

Avec Patrick Masbourian

Grâce à la recherche, le taux de survie des bébés prématurés s'est amélioré

Audio fil du jeudi 6 décembre 2018
Un bébé prématuré

Chaque année, environ 6000 enfants naissent prématurément au Québec.

Photo : iStock

« La prématurité au Québec, [...] ç'a beaucoup changé depuis les 10 dernières années. [...] Par exemple, il y a 10 ans, un bébé qui naissait à 24 semaines avait de 40 % à 50 % de chances de survie. Là, on est autour de 70 % à 75 % », souligne Ahmed Moussa, pédiatre et néonatologiste au Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine. La recherche et les nouvelles approches en néonatalogie ont grandement contribué à l'amélioration de la situation, dit-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi

  • Bain libre

  • Tout un matin