Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du jeudi 6 décembre 2018

Grâce à la recherche, le taux de survie des bébés prématurés s'est amélioré

Publié le

Un bébé prématuré
Chaque année, environ 6000 enfants naissent prématurément au Québec.   Photo : iStock

« La prématurité au Québec, [...] ç'a beaucoup changé depuis les 10 dernières années. [...] Par exemple, il y a 10 ans, un bébé qui naissait à 24 semaines avait de 40 % à 50 % de chances de survie. Là, on est autour de 70 % à 75 % », souligne Ahmed Moussa, pédiatre et néonatologiste au Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine. La recherche et les nouvelles approches en néonatalogie ont grandement contribué à l'amélioration de la situation, dit-il.

Chargement en cours