Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du mardi 27 novembre 2018

Maternelle à 4 ans : il faut plutôt investir dans les CPE, dit le pédiatre Jean-François Chicoine

Publié le

Le pédiatre Jean-François Chicoine parle au micro lors d'une entrevue accordée à Franco Nuovo, le 25 juin 2017.
Le pédiatre Jean-François Chicoine   Photo : Radio-Canada / Mathieu Arsenault

« Les enfants aiment jouer, et il ne faut surtout pas les en empêcher [...] avec un projet trop éducatif, ou je dirais trop scolaire », affirme le pédiatre Jean-François Chicoine, qui s'interroge sur la pertinence de généraliser la maternelle à tous les enfants de 4 ans dès 2020, comme le veut le gouvernement caquiste. Rien, pour ce qui est du développement de l'enfant, ne justifie un programme pédagogique si tôt, dit le spécialiste, qui penche plutôt en faveur d'un investissement majeur dans les centres de la petite enfance (CPE).

Selon Jean-François Chicoine, les CPE, bien qu’imparfaits, font déjà le travail en matière d’apprentissage auprès des enfants de 4 ans. Le gouvernement caquiste devrait donc délier les cordons de sa bourse et investir dans ces structures déjà existantes plutôt que de vouloir étendre la maternelle à tous les enfants de 4 ans.

À cet âge, l’éducation doit être axée sur l’imagination et le jeu, fait savoir le pédiatre au CHU Sainte-Justine et professeur agrégé au Département de pédiatrie de l'Université de Montréal. Selon lui, un enfant n’a pas besoin de savoir calculer à l’âge de 4 ans : il a plutôt besoin de créer, de s’échapper, car c’est par l’émotion que se construit la cognition.

Des groupes d’enfants, à cet âge-là, vont hyper bien se développer à partir du moment où ils ont des jouets, […] à partir du moment où ils sortent en excursion en forêt, où ils voient des gens dans la rue, qu’ils vont apprendre à imiter. Tout ça, c’est du matériel d’émerveillement pour les enfants, et c’est avec ça qu’ils vont faire grandir leur intelligence. […] Ça se fait actuellement dans les CPE, et ça se fait dans les CPE d’excellente qualité.

Jean-François Chicoine, pédiatre

Malheureusement, tous les CPE ne sont pas au même niveau en matière d’excellence, concède le Dr Chicoine. D’où l’importance d’investir dans la formation de ses éducateurs et éducatrices, et dans leur salaire. Selon lui, la maternelle à 4 ans n’apporte rien de plus aux enfants qu’un CPE de qualité avec des éducateurs et éducatrices rémunérés à leur juste valeur.

Le Dr Chicoine n’épouse pas non plus l’argument, employé par le gouvernement, selon lequel le dépistage des enfants en difficulté d’apprentissage s’effectuera plus tôt compte tenu du fait qu’ils fréquenteront la maternelle dès l’âge de 4 ans. La plupart de ces troubles sont soit détectables avant l’âge de 4 ans, soit un peu plus tard, souligne le spécialiste de l’enfance.

Chargement en cours