Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Isabelle Craig
Audio fil du jeudi 11 octobre 2018

L’informatique, un domaine d'études où des mythes freinent encore trop de femmes

Publié le

Une femme dans une classe de robotique.
Les femmes sont encore sous-représentées dans le domaine informatique.   Photo : iStock

« Les femmes ont fait de grandes percées, de grandes avancées. On est souvent dans des zones de parité dans beaucoup de domaines, [...] sauf en informatique et en mathématiques », note Marie-Claire Dumas, directrice générale de l'organisme Concertation Montréal. Celle-ci fait remarquer que si les filles se désintéressent de ces domaines d'études, c'est notamment parce qu'elles ne voient pas comment elles pourraient avoir un impact dans leur communauté à travers la technologie. Marie-Philippe Gill, étudiante en génie logiciel, explique qu'il s'agit pourtant d'un mythe.

« On peut faire une grande différence dans la société », plaide Marie-Philippe Gill, qui est aussi membre du club Les INGénieuses à l'École de technologie supérieure de Montréal.

« J’entends souvent que les femmes aiment avoir l’impression de changer le monde, de faire une différence dans la société, et on n’associe pas ça souvent à l’informatique », déplore l'étudiante, qui a mis sur pied le blogue Girl Knows Tech.

Or, l’informatique et les nouvelles technologies ont bel et bien des applications concrètes dans la vie de tous les jours, affirme Marie-Philippe Gill. Il suffit de penser à l’intelligence artificielle et aux voitures autonomes pour en être convaincu. Et l’idée selon laquelle il est impossible d’être créatif en informatique est tout à fait fausse, tranche l'étudiante.

Un des mythes qu’on entend le plus souvent, c'est qu’il n’y a pas de créativité en informatique, mais en fait, il y en a. […] Quand on pense à faire des sites web ou des applications mobiles, il y a beaucoup de conception derrière ça.

Marie-Philippe Gill, étudiante en génie logiciel

Actuellement, au Québec, trois hommes pour une femme sont diplômés en informatique.

Chargement en cours