Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du jeudi 20 septembre 2018

Sages-femmes : accoucher dans l’eau à la maison, un choix de plus en plus populaire

Publié le

Une femme accouche dans l'eau.
Une femme accouche dans une piscine gonflable.   Photo : iStock

« Les femmes aiment beaucoup accoucher dans l'eau. Je crois que ça détend. [...] L'eau favorise aussi la mobilité : on est plus légère, alors on peut bouger beaucoup plus facilement si on se retourne d'un côté ou de l'autre », explique Marie-Ève St-Laurent, présidente de l'Ordre des sages-femmes du Québec, à propos de la demande grandissante que font les femmes enceintes de donner naissance en milieu aquatique, à domicile.

Le fait d’accoucher dans l’eau comporte de nombreux bénéfices pour la femme. Cette pratique permet notamment de ramollir les tissus et amoindrit les risques de déchirures périnéales. Pour accoucher dans l’eau, il est possible de se procurer de petites piscines gonflables conçues à cet effet, souligne Marie-Ève St-Laurent.

Lorsqu’une femme souhaite donner naissance en milieu aquatique, certains aspects techniques et sécuritaires doivent cependant être abordés avec la sage-femme. C’est elle, entre autres, qui évalue la faisabilité d’une telle demande.

Une décision réfléchie

Vouloir accoucher à domicile, que ce soit dans l’eau ou non, n’est pas une décision qui se prend le jour de l'accouchement, souligne Marie-Ève St-Laurent. La sage-femme doit tout d’abord en discuter avec les futurs parents pendant la grossesse. Une visite doit aussi être effectuée à domicile aux alentours de la 36e semaine de grossesse afin de s’assurer que tout est sécuritaire pour l’arrivée du nouveau-né, notamment en cas de transfert ambulancier.

Au Québec, 3500 accouchements sont faits chaque année par les sages-femmes en maison de naissance, en milieu hospitalier ou à domicile.

Chargement en cours