Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du mercredi 8 août 2018

Les coyotes en ville sont là pour de bon

Publié le

Un coyote dans un parc.
Un coyote urbain   Photo : iStock

L'apparition en ville d'animaux sauvages est un phénomène plus fréquent qu'auparavant, et ce, sur toute la planète. En réaction à l'étalement urbain, ces animaux s'adaptent ou changent carrément de milieu de vie. En Inde, il y a même des bandes de singes qui envahissent parfois des magasins ou des résidences. En Amérique du Nord, le phénomène est plutôt lié à l'apparition plus fréquente de coyotes en ville. La présence de ces animaux n'est pas que problématique, raconte notre invitée, la biologiste Julie Hébert du Zoo de Granby.

Les coyotes permettent, par exemple, le contrôle des populations de petits rongeurs comme les rats, les souris ou les mulots. Ils peuvent aussi aider au contrôle des populations de bernaches qui sont la cause de nombreux maux de tête en ville.

Il faudra s’habituer à la présence des coyotes, puisque tenter de les éliminer n’est pas une bonne solution, explique Julie Hébert, également directrice de l'éducation et du développement durable pour le Zoo de Granby. Il faudra aussi adapter nos comportements lorsqu’on rencontre ce type d’animal.

Il ne faut jamais offrir de nourriture à un animal sauvage, et il faut bien gérer ses ordures pour ne pas tenter les animaux, parce que cela peut créer une abondance artificielle de nourriture. Nourrir les coyotes peut aussi provoquer des attaques contre les humains, voire des morsures, alors que ce n’est pas un comportement naturel pour cet animal. Un coyote habitué à se faire nourrir par des humains pourrait, par exemple, devenir agressif s’il croise un autre humain et que celui-ci n’a rien à lui offrir.

En temps normal, les coyotes ont plutôt peur des humains. Par contre, si l’on surprend un animal, il est important de ne pas lui tourner le dos, mais de rassembler ses proches et ses animaux de compagnie près de soi et de gesticuler tout en criant pour paraître menaçant.

Chargement en cours