•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tout ce que vous devez savoir sur les kystes, la plupart du temps bénins

Les éclaireurs

Avec Patrick Masbourian

Tout ce que vous devez savoir sur les kystes, la plupart du temps bénins

Audio fil du mercredi 25 juillet 2018
Un kyste sur un doigt

Un kyste sur un doigt

Photo : iStock / daisy1344

« Un kyste bénin peut causer un inconfort ou peut s'infecter, mais il ne causera pas d'autres problèmes. Il ne se répandra pas », explique le pathologiste François Gougeon. La seule exception : les tumeurs kystiques sur les ovaires et les reins, qui ont l'aspect d'un kyste, mais qui sont une tumeur maligne.

Le spécialiste définit ainsi le kyste : « C’est un terme purement descriptif. Ce n’est pas un diagnostic médical précis. C’est une cavité qui est remplie d’un liquide, très souvent du pus ou de la mucine, contrairement à une masse solide, comme une tumeur. »

Douloureux, agaçants, mais pas dangereux

Il peut y avoir des kystes dans tous les organes et les tissus, mais la plupart du temps, ils se développent sur la peau. Ils se forment habituellement en amont d’une obstruction, qui entraîne une accumulation de liquide qui prend la forme d’un ballon.

Les kystes cutanés sont le plus souvent diagnostiqués parce qu’ils sont faciles à voir. Les kystes au sein, eux, sont presque toujours bénins. « On les draine ou on les laisse là. »

L'importance de suivre les kystes ovariens

Les kystes aux ovaires sont aussi très fréquents. Des tests sanguins existent pour déterminer s’ils sont bénins ou malins, mais ceux-ci ne sont pas parfaitement fiables. Un suivi est donc effectué après six mois pour voir l’évolution du kyste. « C’est plus inquiétant de voir quelque chose qui augmente de volume que quelque chose qui reste stable dans le temps. »

Les kystes peuvent éclater si la cavité est perforée. Dans ce cas, le liquide va se vider. « Sur la peau, on essuie, mais dans le cas d'un kyste ovarien, le liquide va se répandre dans la cavité abdominale et ça peut causer des douleurs importantes. Ça peut même entraîner une hémorragie interne », conclut-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi

  • Bain libre

  • Tout un matin