•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comment annoncer son cancer à ses enfants

Les éclaireurs

Avec Patrick Masbourian

Comment annoncer son cancer à ses enfants

Audio fil du mercredi 27 juin 2018
Une mère et sa fille sont assises et discutent calmement.

Une mère discute avec son enfant

Photo : iStock

Avec son équipe du Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM), Line St-Amour, psychologue en oncologie et en soins palliatifs, a produit une trousse d'outils qui procure des conseils aux parents et aux enfants sur la manière de communiquer sur le cancer.

« La majorité des parents ne sont pas à l’aise avec ça [annoncer le cancer à son enfant]. On veut épargner aux enfants cette souffrance-là, en tout cas on veut retarder le plus possible qu’ils y soient confrontés, et puis on les maintient dans le silence. Et c’est malheureux, parce que les enfants, même en très bas âge, déjà vers 4-5 ans, ils entendent, ils sont témoins des changements, ils sont affectés par cette réalité. Mais, si l’on n’ouvre pas le sujet avec eux, on ne leur permet pas, à eux non plus, de s’exprimer », explique la Dre Line St-Amour.

Rien ne sert d’attendre, insiste-t-elle, et il faut privilégier la transparence, mais de manière différente selon l’âge de l’enfant.

Il faut que l’enfant comprenne le contexte dans lequel il se retrouve. C’est vrai à tout âge.

Line St-Amour, psychologue en oncologie et en soins palliatifs

Pour annoncer cette difficile nouvelle, elle constate que beaucoup de parents privilégient les moments passés en voiture en raison du cocon intime qu'ils offrent parfois. Autrement, lorsque la famille compte plusieurs enfants, tout le monde doit être présent afin que le message soit le même et qu’il soit compris par tous.

Éviter les maladresses

Les parents sont toujours de bonne foi dans ce délicat processus, note la Dre Line St-Amour, mais elle leur conseille d’exprimer la vérité et d’éviter des images, des représentations difficiles à comprendre pour l’enfant. Il faut dire les choses comme elles sont et appeler un cancer un cancer.

L’ensemble des conseils de la Dre Line St-Amour et de son équipe du CHUM sont inclus dans la trousse Luron mon compagnon, et ils prennent la forme d’une bande dessinée. Un site Internet sera développé après la constitution d’un fonds pour le financer.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi

  • Bain libre

  • Tout un matin