Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du mercredi 13 juin 2018

Les personnes adoptées à l'international se regroupent

Publié le

Adoption
Un adulte et un enfant se tiennent la main.   Photo : iStock / iStockphotos

Le Québec compte plus de 20 000 enfants adoptés à l'international depuis 1990, selon le Secrétariat à l'adoption internationale. Manuelle Alix-Surprenant, cofondatrice de l'organisme L'Hybridé, explique qu'après un gros boum d'adoption internationale entre 1990 et 2010, la plupart de ces enfants adoptés sont maintenant des adolescents ou des adultes.

Elle explique que, contrairement à ce qu'on connaissait dans les années 1980, les parents adoptifs ont une meilleure conscience aujourd'hui des besoins spécifiques d'un enfant adopté à l’étranger, mais n'ont pas toujours réponse à toutes les questions que peut se poser leur enfant.

Ce sont aussi des questions qu’on n’ose pas toujours aborder avec notre famille, avec nos parents. […] Qu’ils soient adoptés ou non, tous les enfants ont leur jardin secret.

Manuelle Alix-Surprenant, présidente de L'Hybridé

L’Hybridé est un organisme à but non lucratif qui a pour mission de briser l’isolement des personnes adoptées qui sont maintenant adultes.

Elle-même adoptée de la Corée du Sud, Manuelle Alix-Surprenant est retournée dans son pays d’origine en 2006.

« J’ai passé six mois là-bas et je suis revenue avec encore plus de questions. Je ne savais pas à qui parler de mon histoire, de mes questionnements et des sentiments qui m’habitaient », raconte celle qui a cofondé L’Hybridé quelques années plus tard.

Chargement en cours