Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du mercredi 4 avril 2018

Trouble de stress post-traumatique : une méthode qui permettrait d’en guérir pour de bon

Publié le

Un homme est en détresse.
9 % des personnes ayant vécu un événement traumatique au cours de leur vie développent un TSPT.   Photo : iStock / MarinaZg

« On peut parfaitement guérir du trouble de stress post-traumatique (TSPT), plutôt que de survivre ou de fonctionner avec lui », avance Daniel Dufour, ex-chirurgien de guerre et auteur du livre Le bout du tunnel : guérir du trouble de stress post-traumatique. Aujourd'hui thérapeute, le médecin suisse, qui a lui-même souffert du TSPT et qui en a guéri, a développé une approche qui, semble-t-il, réussit là où toutes les autres ont échoué.

Daniel Dufour, aussi auteur du livre J’ai failli y laisser mon âme : survivre à la guerre et au trouble de stress post-traumatique, paru il y a deux ans, estime qu’on a, jusqu’ici, mal traité les personnes qui souffrent du TSPT.

Des méta-analyses démontrent que, si l'on a 70 % des gens qui se portent mieux, dans ces 70 %, la grande majorité continue à présenter les symptômes du TSPT. [...] On a fait des progrès [puisque] certaines personnes peuvent vivre avec leur pathologie, fonctionner avec, mais on ne va pas du tout vers la guérison.

Daniel Dufour, médecin et thérapeute

Daniel Dufour, qui a travaillé en terrain de guerre, notamment au Liban, en Afghanistan et au Zimbabwe, note que les traitements actuels du TSPT reposent sur le principe selon lequel le cerveau serait responsable des dérèglements dont souffre le patient.

Selon lui, cela n’est pas vrai, car au moment de l’événement traumatisant, les réactions automatiques de survie ne passent pas par cet organe, avance-t-il. Voilà pourquoi les tentatives de guérison ont jusqu’ici échoué : au mieux, elles aident la personne à survivre à son calvaire.

Le médecin et thérapeute Daniel Dufour dit s'être débarrassé du TSPT.
Le Dr Daniel Dufour dit être guéri du TSPT. Photo : Radio-Canada/Amarilys Proulx

L’auteur de l’ouvrage Le bout du tunnel est catégorique : on peut se débarrasser une fois pour toutes du TSPT. « Le but de ce livre, c’est de dire non! On peut parfaitement en guérir à la condition de traiter non pas les symptômes [...], mais d’aller plutôt à la cause. »

La méthode OGE
Pour aller à cette cause, Daniel Dufour a développé la méthode appelée OGE « à l’envers de l’ego », qui permet de libérer les émotions bloquées au moment du traumatisme, ce qui prévient, selon lui, l’apparition de troubles ou symptômes secondaires.

« Dans le feu de l‘action, cette colère, on n’y pense pas, on n’a pas l’impression qu’elle est là. Et donc, on a, avec ce merveilleux mental ou ego, cette grande faculté de bloquer ça, de la bloquer en soi. Il faut imaginer qu’une émotion qui est bloquée, c’est de l’énergie qu’on bloque. Alors, cette énergie, tant qu’elle est bloquée, elle va aussi créer une tension et ça, ça va découler sur tous les symptômes qu’on peut trouver chez une personne qui souffre de TSPT. »

Chargement en cours