Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du mardi 3 avril 2018

Les conséquences de la déficience auditive non-corrigée

Publié le

Un médecin insère un appareil auditif dans l’oreille droite d’un homme.
Un appareil auditif   Photo : iStock / Alex Raths

Une personne sur trois âgée de plus de 65 ans et une personne sur deux de plus de 75 ans seront atteintes au cours de leur vie de déficience auditive, affirme l'audiologiste Jonathan Côté. La presbyacousie, c'est-à-dire le vieillissement de l'oreille, doit donc être traitée dès l'apparition des premiers symptômes.

« Ces statistiques surprennent les gens. Le problème est fréquent, autant que celui des yeux, sauf qu’il arrive plus tard », explique le spécialiste de l’Institut Raymond-Dewar du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Centre-Sud-de-l’île-de-Montréal. Contrairement à la perte d’acuité visuelle, la personne atteinte de déficience auditive peut cacher davantage son handicap, notamment en s’isolant.

Bien que l’âge soit la cause la plus répandue de presbyacousie, le phénomène peut apparaître à la naissance, en raison d’une forte exposition aux bruits ou après un accident.

Ses manifestations
La presbyacousie se manifeste par une perte de perception des sons aigus, des « s » et des « f », précise Jonathan Côté.

Des cellules de la partie interne de l’oreille commencent à être endommagées. Les gens vont entendre les sons moins fort, moins [clairement], et pour certaines personnes, il y a aura [d’autres problèmes comme] les acouphènes, [le fait] d’entendre des sons […] que personne d’autre n’entend.

Jonathan Côté, audiologiste

Un patient qui souffre de presbyacousie a aussi de la difficulté à isoler des conversations dans un contexte de bruit ambiant, par exemple au restaurant ou dans des lieux publics.

Jonathan Côté explique également la différence entre « comprendre » et « entendre » : « Si on va en Chine, on va entendre que les gens parlent, on ne va pas nécessairement comprendre ce qu’ils vont dire. »

Les personnes atteintes de presbyacousie doivent consulter un spécialiste sans attendre, car avec le temps, le cerveau ne traitera plus les sons importants comme une information cruciale. « Plus on attend avant de porter un appareil auditif, plus c’est difficile de faire ce chemin-là », prévient-il.

Malgré l’aide qu’ils fournissent, les appareils auditifs ne corrigent cependant pas toute la déficience auditive.

Chargement en cours