Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du jeudi 7 décembre 2017

Bitcoin : bulle spéculative pyramidale ou véritable monnaie?

Publié le

Une pièce de monnaie bitcoin parmi des cartes informatiques.
La valeur du bitcoin a décuplé depuis janvier 2017.   Photo : Reuters / Dado Ruvic

Est-ce que c'est comme la bourse? Comment en achète-t-on? Harold Boeck, professeur agrégé au Département de marketing à l'École des sciences de la gestion de l'Université du Québec à Montréal (UQAM), tente de répondre à toutes nos questions sur la cryptomonnaie.

Il existe, à ce jour, plus de 2551 devises de cryptomonnaie dans le monde, mais de nouvelles cryptomonnaies sont créées chaque jour.

La cryptomonnaie la plus célèbre est le bitcoin. Ce type de devise monétaire, à l’image du dollar ou l’euro, sert en théorie à échanger avec d’autres et faire des achats. La différence majeure avec les autres monnaies plus traditionnelles est que les cryptomonnaies sont uniquement virtuelles et ne passent pas sous le contrôle d’un gouvernement. Ce sont ainsi seulement les gens qui, en leur faisant confiance, leur donne une valeur.

Elles existent parce que les gens y croient.

Harold Boeck, professeur au Département de marketing à l'École des sciences de la gestion de l'UQAM

À une époque, on se servait du sel pour faire des échanges. C’est d’ailleurs la racine étymologique du mot « salaire ». Le papier est un autre matériau qui sert encore aujourd’hui à échanger des devises un peu partout sur la planète.

Comme il n’y a pas d’actif ou même de gouvernement derrière les cryptomonnaies, la valeur de celles-ci est seulement basée sur la confiance que lui portent les gens. On assiste ainsi à la naissance d’un nouveau système monétaire parallèle au système monétaire dominant actuellement.

Les cryptomonnaies sont aussi prisées par les personnes qui désirent faire des transactions non déclarées dans un État. Ainsi, le manque de contrôle gouvernemental de ces monnaies a ouvert la voie à des transactions plus ou moins clandestines, et comme c’est une monnaie virtuelle non reconnue, elle ne peut pas être saisie non plus.

Durant quelques minutes aujourd’hui, la valeur d’un seul bitcoin se situait au-delà des 20 000 dollars canadiens. Avec cette flambée de la spéculation, plusieurs se demandent s’il ne s’agirait pas d’un système qui s’apparente à de la vente pyramidale. Investir dans le bitcoin, remarque notre invité, c’est pratiquement comme investir à la loterie. La valeur du bitcoin a ainsi augmenté de 26 millions % depuis 2011, mais la volatilité de cette monnaie fait en sorte qu’on craint maintenant qu’il s’agit simplement d’une bulle spéculative, puisque de plus en plus de gens l’achètent par simple appât du gain et non pour s’en servir pour faire des transactions.

Chargement en cours