•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comment éviter de s'empiffrer

Les éclaireurs

Avec Patrick Masbourian

Comment éviter de s'empiffrer

Audio fil du lundi 4 décembre 2017
La psychologue spécialisée en troubles alimentaires Stéphanie Léonard donne dans nos studios quelques conseils pour mieux vivre et manger pendant les fêtes.

La psychologue spécialisée en troubles alimentaires Stéphanie Léonard donne quelques conseils pour mieux vivre et manger pendant les fêtes.

Photo : Radio-Canada / Étienne Côté-Paluck

Entre les soupers de famille et les fêtes de bureau, beaucoup de gens sont fatigués et stressés durant le temps de Fêtes. Dans ce contexte, devant une table remplie de nourriture, vous mangez comme s'il n'y avait pas de lendemain. La psychologue spécialisée en troubles alimentaires Stéphanie Léonard donne quelques conseils pour mieux vivre et manger pendant cette période de l'année.

Il faut d’abord éviter de sauter un repas ou de manger moins qu’à l’habitude pour tenter de compenser un excès à venir. Lorsqu’on a faim, on est plus à risque de se gaver.

Lors d’un buffet, on peut se préparer des portions, dans une assiette ou même sur une serviette de table, pour s'aider à mieux prendre conscience de la quantité de nourriture consommée et ainsi éviter de perdre le fil de notre consommation.

Aussi, pour ne pas s’empiffrer de certains aliments le temps d’un repas sous prétexte qu’on ne les mange que durant les Fêtes, on peut aussi ne pas se priver le reste du temps. Par exemple, on peut parfois ajouter un sucre à la crème à son lunch dans les semaines précédant cette période de l'année pour ne pas en manger avec excès lors d'une fête de famille où l’on a l’impression que c’est sa seule chance d'en déguster.

Il est possible également de mieux gérer notre faim en prenant des pauses durant une soirée de bouffe. Il est important aussi de ne pas se donner des objectifs trop vertueux. Des excès peuvent survenir une fois ou l’autre, mais c’est lorsqu’ils sont systématiques dans de nombreuses fêtes concentrées sur quelques semaines qu'il peut avoir un effet notable sur la santé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi

  • Bain libre

  • Tout un matin