Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du mercredi 22 novembre 2017

Le codage et la programmation, aussi importants que d’apprendre à lire et écrire

Publié le

Les bienfaits du codage et de la programmation sont nombreux pour les jeunes.
Les bienfaits du codage et de la programmation sont nombreux pour les jeunes.   Photo : iStock

Apprendre à programmer est devenu indispensable au même titre qu'il est essentiel de savoir lire, écrire ou compter, plaide Marc-André Caron, formateur en robotique pédagogique. « C'est la nouvelle façon qu'on a trouvée, dans le monde de l'enseignement, pour mobiliser toutes les compétences des élèves. [...] Le codage, c'est une façon d'ordonner ses idées. » Dans la métropole québécoise, les Commissions scolaires de Montréal et Marguerite-Bourgeoys se sont d'ores et déjà lancées dans l'aventure.

Selon Marc-André Caron, les bienfaits de l’apprentissage du langage informatique et des séquences programmées sont nombreux pour les jeunes, non seulement dans l’immédiat, mais également à long terme.

Dans le codage, on va montrer aux enfants à résoudre des problèmes. En apprenant à résoudre un problème de manière informatique, ils vont ensuite pouvoir appliquer ça ailleurs dans leur vie, dans d’autres domaines.

Marc-André Caron, formateur en robotique pédagogique

Des compétences transversales
Les apprentissages liés au codage et à la programmation peuvent en effet permettre à un élève de mieux structurer sa pensée lorsque vient le temps d’effectuer une autre tâche qui n’a rien à voir avec la programmation. Par exemple, un jeune qui a appris le codage et qui souhaite cuisiner un croissant saura que, pour arriver à ses fins, toutes ses tâches devront être effectuées dans un certain ordre et répondre à une certaine logique.

« S’il veut accomplir sa mission, il va devoir penser à sa recette, penser à ses ingrédients, s’il a le local requis pour ça, si son four va chauffer assez », explique Marc-André Caron.

Marc-André Caron animera un atelier intitulé Codage : premiers pas en programmation au 30e congrès de l’Association québécoise de l’enseignement primaire, qui se tiendra du 30 novembre au 1er décembre au Palais des congrès de Montréal.

Chargement en cours