Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Isabelle Craig
Audio fil du mercredi 8 février 2017

Urbanisme : donner des raisons aux aînés de se déplacer

Publié le

L'urbaniste Paula Negron
L'urbaniste Paula Negron   Photo : Radio-Canada / Julien Lamoureux

Les banlieues et quartiers en périphérie du centre-ville de Montréal manquant « d'ambiance urbaine qui inciterait les personnes âgées à marcher », selon l'urbaniste Paula Negron. « Ce qui manque, c'est un incitatif autre que le fait que ce soit une demande du médecin », ajoute-t-elle.

La professeure à la Faculté de l’aménagement déplore que les centres commerciaux soient à peu près la seule destination qui regroupe tout ce que recherche un aîné à l’extérieur de sa résidence  des commerces, des cafés et d’autres lieux de socialisation, du chauffage en hiver, de l’air climatisé en été et l’absence de grandes rues à traverser. Le centre commercial, c’est très bien, mais on ne peut pas y aller tous les jours, résume-t-elle.

Il faut créer des rues qui ne servent pas qu’à circuler, mais plutôt des rues où on peut s’arrêter [pour parler et relaxer].

Paula Negron

Trouver des solutions pour permettre la socialisation
« La mobilité [chez les personnes âgées], ça sert avant tout à socialiser », dit Paula Negron. La solution pour rendre les quartiers résidentiels et les banlieues plus propices à la marche passe, entre autres, par :

  • L’augmentation de la diversité des destinations possibles parcs, bibliothèques, cafés, etc.);
  • Une offre de transports en commun qui ne répond pas seulement aux besoins des horaires traditionnels des travailleurs;
  • La création d’aires de repos et de parcours urbains adaptés.

À cet égard, Vancouver est un exemple à suivre. Les planificateurs urbains ont su y créer des espaces de socialisation à même le trottoir de certaines rues.

Chargement en cours