Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du jeudi 22 décembre 2016

La réalité virtuelle pour affronter ses peurs et traumatismes

Publié le

Un soldat portant un casque de réalité virtuelle
Un soldat portant un casque de réalité virtuelle   Photo : iStock

Pour se débarrasser d'une phobie – prendre l'avion, parler en public... –, d'une dépendance néfaste pour la santé ou du syndrome de stress post-traumatique, on peut maintenant faire appel à la réalité virtuelle. Le psychologue Stéphane Bouchard explique que cette avancée technologique permet aux patients d'apprivoiser leur anxiété en s'y exposant.

« Le [psychologue] peut toujours tirer les fils pour activer les peurs de façon contrôlée en utilisant un casque de réalité virtuelle, résume-t-il. Les émotions peuvent être plus fortes que la logique, et c’est facile de berner le cerveau. » Il est donc possible de faire croire au patient qu’il fait face à des araignées, qu’il se trouve à bord d’un avion ou qu’il se trouve dans un party où on lui propose de la cocaïne, pour ne nommer que quelques-unes des applications potentielles dans le champ de la cyberpsychologie.

Comment fonctionne la réalité virtuelle ?
Cette technologie existe depuis longtemps, mais commence à être utilisée par le grand public depuis quelques années. Il s’agit d’un casque ou de lunettes munies d’écrans qui changent l’environnement de l’utilisateur et qui réagissent à ses mouvements de tête grâce à un capteur de localisation. La réalité virtuelle est très populaire du côté des jeux vidéo, mais elle sert aussi beaucoup dans les domaines scientifique et médical.

Chargement en cours