Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du mardi 21 mai 2019

Contre la mérule pleureuse, la prévention reste votre meilleure arme

Publié le

La mérule pleureuse est un champignon dévastateur.
La mérule pleureuse est un champignon qui s'attaque au bois et détruit la structure des maisons.   Photo : Radio-Canada

« La meilleure façon de lutter contre un tel champignon, c'est la prévention. Il faut vraiment inspecter les bâtiments sur une base régulière et éviter de négliger des réparations qui causent des infiltrations d'eau », explique Bruno Boulet, spécialiste en mycologie et en pathologie forestière, au sujet de la mérule pleureuse, qui s'attaque au bois des bâtiments. Puisque ce champignon se développe dans des endroits humides où la circulation d'air fait défaut, l'ingénieur forestier suggère aux propriétaires d'abaisser le taux d'humidité de leur résidence en deçà de 20 %, et de chauffer leurs pièces.

« Le champignon cesse de se développer en haut de 26 degrés centigrades », note Bruno Boulet à propos de la mérule pleureuse, d’où l’importance de bien chauffer les pièces d’une maison, spécialement le sous-sol.

Selon l’ingénieur forestier, il est très important de procéder à une inspection préventive des lieux si un propriétaire soupçonne la présence de la mérule pleureuse.

C’est un champignon discret. Il va sortir dans les endroits les plus reculés, les plus inaccessibles de la maison. […] Ce n’est vraiment pas facile de le trouver, parce que très souvent, lorsqu’on le voit, c’est parce que l’infestation est rendue à un degré avancé. Quand on voit courir ça le long des murs, à l’intérieur de la maison, généralement, c’est parce qu’on a affaire à un cas plus grave d’infection.

Bruno Boulet, spécialiste en mycologie et en pathologie forestière

Bruno Boulet suggère aux propriétaires qui ont des doutes quant à la présence de la mérule pleureuse dans leur maison de contacter la Société d’habitation du Québec. L’organisme peut leur suggérer une liste de spécialistes dans le domaine.

Plutôt rare, la mérule pleureuse se développe en croûte sur le bois mort. Si ce champignon s'attaque aux bâtiments, il est en revanche inoffensif pour l'être humain. « Il n’y aura pas de mycose ou d’infection interne dues à la respiration des spores de [ce] champignon », souligne Bruno Boulet.

Chargement en cours