Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du mardi 29 novembre 2016

Combattre la dépression saisonnière dans le nord du Canada

Publié le

Des lumières ont été installés dans des bibliothèques de Whitehorse et Dawson City.
Des lumières ont été installés dans des bibliothèques de Whitehorse et Dawson City.   Photo : Radio-Canada

L'anthropologue de la santé Sandra St-Laurent est la coordonnatrice d'un nouveau programme de luminothérapie dans les villes de Whitehorse et de Dawson City, au Yukon. Des bibliothèques de ces deux villes invitent les habitants à venir lire des livres et des périodiques pendant une trentaine de minutes devant une lampe spéciale qui comble le manque d'exposition au soleil.

« Chaque semaine, on perd presque une heure de luminosité », raconte Sandra Saint-Laurent. Le 21 décembre, le soleil se lèvera vers 11 h et se couchera vers 14 h. Ce sera le jour le plus court de l’année au Yukon – ou, pour les optimistes, la nuit la plus longue. Cette faible luminosité est la cause du trouble affectif saisonnier, dont les effets sur la santé sont variés : insomnie, somnolence, irritabilité, manque d’appétit, gain de poids…

Les lampes de luminothérapie sont chères; l’initiative de Sandra Saint-Laurent permet donc de démocratiser leur utilisation. En plus, en les installant dans une bibliothèque, on agit sur plusieurs déterminants de la santé : on pousse les gens à se déplacer, à faire de l’exercice, à avoir des interactions pour briser leur isolement et à travailler leurs capacités intellectuelles par la lecture.

Il s’agit d’une initiative du Partenariat communauté en santé, une organisation destinée aux nombreux francophones de ce territoire du Nord canadien.

Chargement en cours