•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sédentarité des jeunes : les parents et l’école doivent en faire plus

Les éclaireurs

Avec Patrick Masbourian

Sédentarité des jeunes : les parents et l’école doivent en faire plus

Audio fil du jeudi 2 mai 2019
Un jeune utilise son téléphone cellulaire.

Selon l’Organisation mondial de la santé, plus de 80 % des adolescents ne font pas suffisamment d’activité physique.

Photo : iStock

« Si on retourne une trentaine d'années en arrière, des cas de diabète de type 2 chez des enfants et des problèmes d'hypertension artérielle chez des adolescents, c'était à peu près inexistant. Aujourd'hui, on en découvre de plus en plus », déplore Mario Leone, professeur au Département des sciences de la santé de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC). Au Québec, 21 % des adolescents présentent un surplus de poids, et rien n'indique que la tendance s'inversera dans les années à venir. Selon le professeur, les parents et les écoles ont un rôle primordial à jouer afin de remettre la jeunesse québécoise sur les rails en matière de santé physique.

Mario Leone, qui a été directeur du Groupe de recherche sur les aptitudes physiques des enfants de l’UQAC, montre notamment du doigt la télévision, la tablette électronique et le téléphone cellulaire pour expliquer la sédentarité des jeunes Québécois.

Des données récentes démontrent que les jeunes actuellement au Québec passent de 35 à 40 heures par semaine devant des écrans. […] Si on met 40 heures là-dessus par semaine, ça fait pas mal moins de temps pour faire autre chose. […] Ça peut en bonne partie expliquer pourquoi les jeunes sont moins actifs.

Mario Leone, professeur au Département des sciences de la santé de l'UQAC

Aussi, le professeur de l’UQAC ne s’explique pas pourquoi les périodes d’éducation physique dans les écoles ont diminué considérablement au Québec depuis 30 ans. « Aujourd’hui, il y a des écoles qui ont une période de 40 minutes aux 9 jours », dit-il avec désolation.

Selon Mario Leone, les parents ont une part de responsabilité dans l’inaction de leur enfant. « Les études démontrent bien que dans les familles où les parents sont actifs, les enfants sont généralement beaucoup plus actifs que dans le reste de la population », soutient le professeur.

Celui-ci s’interroge également sur les résultats concrets de certaines initiatives mises de l’avant pour faire bouger davantage les jeunes, comme le programme des Cubes énergie du Grand défi Pierre Lavoie, ou encore Québec en forme.

Il y a beaucoup d’initiatives dans lesquelles on met beaucoup d’argent, mais on ne prévoit pas toujours une façon de vérifier les effets que ça peut avoir. Par exemple, il y a eu 400 M$ qui ont été mis dans les 10 dernières années dans Québec en forme. […] Si on regarde les données de santé publique, par exemple, qui sont publiées tous les ans, et qu’on prend un recul d’une dizaine d’années, où à peu près toutes ces initiatives-là ont débuté, on constate que sur le plan de la sédentarité, de l’obésité, de la qualité de l’alimentation, etc., ç’a tendance à continuer à se détériorer. [...] Ça semble être mitigé, comme résultat.

Mario Leone, professeur au Département des sciences de la santé de l'UQAC

Selon Mario Leone, les écoles, entre autres, devraient consulter davantage les jeunes pour connaître les activités qu’ils aimeraient faire. « Moi, je pense que là où l'on manque beaucoup notre coup, c’est sur le plan du choix des activités qu’on leur offre. Ce sont des activités qui sont préparées, offertes par des adultes, et on consulte rarement les jeunes. »

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi

  • Bain libre

  • Tout un matin