Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du lundi 15 avril 2019

Les sceaux d’excellence sur les bouteilles de vin, pas toujours un gage de qualité

Publié le

Deux bouteilles de vin déposées sur une table.
Gare aux médailles apposées sur les bouteilles de vin.   Photo : iStock

« Il y a des médailles qui sont crédibles, qui sont reconnues par le milieu. [...] Ceci dit, les experts à qui Protégez-vous a parlé sont globalement critiques des médailles. Le constat, c'est qu'en fait, elles ne se valent pas toutes », affirme Mathilde Roy, journaliste pour le magazine québécois, au sujet des sceaux d'excellence qu'on trouve sur certaines bouteilles de vin à la Société des alcools du Québec (SAQ). Si certaines de ces distinctions sont un gage de confiance quand vient le temps de choisir une bouteille, d'autres ne le sont pas nécessairement.

Certes, certaines médailles ou sceaux d’excellence sont quand même fiables, selon Mathilde Roy. Elle cite en exemple les récompenses associées au Concours général agricole de Paris, au National Wine Awards of Canada, au Concours mondial de Bruxelles ou au Concours des grands vins de France. Il s’agit de noms sur lesquels le consommateur peut se fier, selon la journaliste responsable des sections Santé et Alimentation de Protégez-vous.

Le problème, toujours selon Mathilde Roy, c’est que les domaines et les producteurs de renom participent très peu à ce genre de concours. « Donc, on peut imaginer qu’en fait, les meilleures bouteilles à la SAQ n'afficheront jamais de médailles », explique-t-elle.

De plus, les organisateurs de certains concours peuvent décerner autant de médailles ou de sceaux d’excellence qu’ils veulent. « On n’est pas aux Olympiques. Donc, c’est possible que personne ne reparte les mains vides. Finalement, ça vient relativiser la valeur [du prix]. »

Une industrie non réglementée

L’autre hic, selon Mathilde Roy, c’est qu’il n’existe aucune véritable norme par rapport aux nombreux concours qui récompensent les vins. Par exemple, plusieurs de ces événements peuvent se dérouler en présence de producteurs, mais sans celle de sommeliers, de critiques et d'œnologues professionnels. « Quand on va visiter les sites web des concours, soit ils ne sont pas transparents ou soit ils n’affichent pas leur méthodologie. »

Il y a même des experts à qui on a parlé qui, [...] en tant que juges d’un concours, ont subi des pressions pour manipuler des résultats.

Mathilde Roy, journaliste à Protégez-vous

Malgré tout, il existe des moyens afin de s’assurer de la qualité d’un vin marqué d’un sceau d’excellence ou d’une récompense quelconque. Si l'Organisation internationale de la vigne et du vin ou la Fédération mondiale des grands concours internationaux de vins et spiritueux reconnaissent lesdits concours, voilà un gage de qualité.

Chargement en cours