Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du mercredi 23 novembre 2016

Les pères plus impliqués qu'avant malgré des obstacles bien réels

Publié le

Un père et sa fille s'amusent devant un ordinateur.
Le rôle du père a beaucoup changé dans les 50 dernières années.   Photo : iStock

« Les hommes s'expriment davantage qu'avant sur ce qui est important pour eux et pour leurs enfants, et les mères sont plus à l'écoute de ce qu'ils disent », résume le psychologue Carl Lacharité. Malgré tout, le chercheur spécialisé en paternité déplore la façon de faire de certaines « mères sentinelles », qui veulent contrôler la présence du père autour de l'enfant et montrer qu'elles en savent plus que lui.

Ce phénomène est de plus en plus marginal, mais est encore un obstacle à l'implication de nombreux hommes auprès de leur progéniture, ajoute l'invité des Éclaireurs.

Un rôle en mutation
Le rôle du père a bien changé depuis les années 60, selon le chercheur spécialisé en paternité. De nos jours, l'implication paternelle a changé de forme. Le fait d'accompagner la mère dans la salle d'accouchement, une pratique en place seulement depuis une quarantaine d’années, a beaucoup modifié la vision des pères d’eux-mêmes.

L'expérience de la paternité et celle de la maternité se ressemblent plus qu'on a tendance à le penser, explique le psychologue, parce qu'elles sont toutes deux façonnées avant tout par les besoins de l'enfant.

L’importance d’interpeller le père
Toutefois, en santé et en éducation, les pères sentent encore trop souvent qu’on ne s’adresse pas à eux. Le terme « parent » n’interpelle pas les hommes, selon le psychologue. Il mentionne par exemple l’importance, dans les communications entre l’école et la famille, de s’adresser à la mère et au père de façon claire. Il est aussi primordial que, dans les cliniques et à l’hôpital, un père seul avec son enfant soit traité de la même façon qu’une mère.

L’invité des Éclaireurs a participé à l’étude Perspectives parents, qui a été publiée plus tôt cette année et qui est l’une des premières à s’intéresser autant au rôle du père que de la mère. Les résultats de la recherche effectuée auprès de 8000 femmes et 7000 hommes ont été publiés en ligne.

Chargement en cours