•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’obsession de la saine alimentation entraîne de nouveaux troubles alimentaires

Les éclaireurs

Avec Patrick Masbourian

L’obsession de la saine alimentation entraîne de nouveaux troubles alimentaires

Audio fil du jeudi 31 janvier 2019
Un groupe d'amis prennent chacun une photo de leur assiette pleine dans un restaurant.

Si nos sociétés valorisaient davantage la minceur il y a quelques années, la préoccupation grandissante pour la nourriture saine et naturelle expliquerait en partie l’apparition des troubles d’évitement et de gestion des aliments.

Photo : iStock / twinsterphoto

De nouvelles catégories de troubles alimentaires ont récemment été distinguées par la communauté scientifique. Regroupés sous l'appellation de « troubles d'évitement et de gestion des aliments », ces problèmes sont liés, selon le psychiatre Howard Steiger, à notre culture « obsédée par le contrôle de la santé ».

« Une personne peut se rendre squelettique par peur de manger quelque chose qui a poussé avec des produits chimiques », donne en exemple Howard Steiger pour illustrer l’un de ces types de troubles alimentaires.

Les recommandations alimentaires peuvent être suivies de façon extrême « jusqu’à en devenir nocives », explique le psychiatre.

La différence entre une diète normale et un trouble de l’alimentation, c’est quand l’application d’une règle devient tellement rigide que la personne est incapable de la suivre.

Howard Steiger, psychiatre

Des troubles issus de l’interaction entre nos gènes et l’environnement

Le développement de troubles alimentaires ne serait toutefois pas expliqué strictement par des raisons sociétales, mais serait le résultat de l’interaction entre nos gênes et des facteurs socioculturels. Des prédispositions génétiques seraient ainsi activées au contact de certains environnements et de pressions sociales.

Si nos sociétés valorisaient davantage la minceur il y a quelques années, la préoccupation grandissante pour la nourriture saine et naturelle expliquerait en partie l’apparition des troubles d’évitement et de gestion des aliments.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi

  • Bain libre

  • Tout un matin