Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du samedi 18 juin 2016

10 choses que tout le monde devrait savoir sur les menstruations

Publié le

Les symptômes liés aux menstruations sont encore mal compris.
Les symptômes liés aux menstruations sont encore mal compris.   Photo : iStock

Déconstruire les mythes sur les menstruations, pas facile! Les scientifiques ont souvent désinformé la population sur ce sujet, allant jusqu'à dire que les femmes menstruées font dégonfler les gâteaux ou faner les fleurs qu'elles touchent. Ces préjugés prouvent qu'on en sait encore trop peu sur le phénomène hormonal, souligne la chroniqueuse scientifique Marianne Desautels-Marissal, qui s'attaque à certaines croyances qui ont la couenne dure.

Voici donc quelques faits relatifs aux menstruations :

1. Jusqu’à 150 symptômes liés aux menstruations ont été répertoriés. On parle notamment de symptômes psychologiques, comme le dérèglement du sommeil, de l’humeur et de l’appétit, et un changement dans la libido. Les symptômes physiques sont aussi très nombreux, allant de la douleur aux seins et des crampes abdominales aux allergies plus intenses et aux migraines.

2. Il reste beaucoup d’inconnus quant aux causes des troubles liés aux menstruations. Les médecins sont donc réduits à traiter les symptômes plutôt qu’à trouver une solution aux problèmes. Des anti-inflammatoires, la pilule contraceptive ou dans les cas plus graves, des antidépresseurs sont prescrits.

3. On a empêché des femmes de devenir astronautes, car on craignait que leurs règles perturbent leur habileté à conduire une navette spatiale ou une fusée.

4. Le cycle menstruel des femmes qui passent beaucoup de temps ensemble ne se synchronise pas. Contrairement à ce que beaucoup de gens croient, il n’y a pas de preuves scientifiques pour appuyer ce phénomène.

5. L’existence du syndrome prémenstruel (SPM) est souvent remise en question. Plusieurs études ont déterminé qu’il n’y a aucun lien entre les fluctuations d’humeur et les changements hormonaux des cycles menstruels. Certains chercheurs croient néanmoins que les métabolites, des sous-produits des hormones, pourraient avoir un effet sur le cerveau de certaines femmes.

6. La prévalence du SPM, encore inconnue, varie beaucoup d’un pays à l’autre. Dans les pays industrialisés, les femmes rapportent plus de symptômes de SPM. Coïncidence ou réalité? Dur à dire.

7. De 5 à 10 % des femmes souffriraient d’une forme aiguë de SPM. Le trouble dysphorique prémenstruel demande la plupart du temps une médication, car ses effets sur l’humeur et le comportement peuvent être dévastateurs.

8. L’étude des cycles menstruels pourrait faire avancer la médecine dans d’autres domaines, comme la fertilité, les troubles inflammatoires ou l’endométriose.

9. On connaît mal le cycle menstruel à cause des tabous, mais aussi parce que nos ancêtres passaient une grande partie de leur vie soit enceintes, soit à allaiter. Elles avaient donc leurs règles 10 fois moins souvent que nous.

10. Dans certains pays comme le Japon et la Corée du Sud, des congés payés sont prévus pour les femmes qui ont des règles difficiles. Quand aurons-nous le même privilège ici?

Chargement en cours