Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Isabelle Craig
Audio fil du jeudi 20 décembre 2018

Ne révélez pas à votre enfant que le père Noël n’existe pas, il doit le découvrir lui-même

Publié le

Un enfant sourit au père Noël.
Un enfant est assis sur les genoux du père Noël.   Photo : iStock

« Les enfants vont nous montrer leurs signes de doute ou de préoccupation [quant à l'existence du père Noël] généralement entre 6 et 8 ans. C'est là où la plupart d'entre eux vont se poser des questions. [...] Ce qu'il est conseillé de faire, c'est d'attendre que ça vienne de l'enfant », dit la psychologue Guadalupe Puentes-Neuman. Plutôt que de dire à son enfant que le père Noël est une invention, il vaut mieux attendre qu'il le découvre lui-même. À partir là, le parent pourra accompagner sa progéniture dans la découverte de cette réalité.

Lorsqu’un parent commence à se rendre compte que son enfant a de sérieux doutes au sujet de l'existence du père Noël, il doit entre autres se préparer à l'écoute, affirme la professeure de psychologie à l’Université de Sherbrooke.

« On peut simplement lui dire : "Comment tu vois ça? Qu’est-ce que ça te ferait si ce n’était pas vrai? Est-ce que ça tu penses que ça te ferait de la peine?" » suggère la psychologue.

Selon Guadalupe Puentes-Neuman, il est impératif d’avoir une discussion avec son enfant. Celle-ci l’amènera tranquillement à la conclusion que le personnage du père Noël relève de l'imaginaire, sans pour autant qu'une telle annonce soit un choc pour ce jeune.

Chargement en cours