Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du jeudi 18 octobre 2018

Avoir une bonne relation avec son adolescent l'aide à s'écarter des amitiés douteuses

Publié le

Des jeunes fument un joint dans une fête.
Des adolescents fument un joint dans une fête.   Photo : iStock / sturti

« Est-ce que c'est possible de protéger nos jeunes des mauvaises influences? Oui et non. [...] La clé du succès, c'est la relation avec votre adolescent. Meilleure est votre relation, meilleure sera votre influence sur lui », affirme la psychologue Édith St-Jean. Le secret d'une bonne relation doit passer par le respect et l'écoute, note-t-elle.

Si vous considérez que votre jeune a de mauvaises fréquentations, il est très important, en tant que parent, de ne pas paniquer, de ne pas tomber dans la colère, d’éviter de lui faire la morale, et de vous rappeler que ce choix d’amis n’est pas éternel, note la professionnelle.

Selon Édith St-Jean, un parent ne devrait pas interdire à son enfant de fréquenter des « amis louches ». Il devrait plutôt être empathique à l’égard de son adolescent et de ses besoins de diversité en matière d’amitiés.

La psychologue souligne que la communication est très importante entre le parent et son enfant. L’heure du coucher est une période particulièrement propice à la discussion, fait-elle remarquer.

Chargement en cours