Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du mercredi 10 octobre 2018

Les batteries des voitures électriques ont un coût environnemental important

Publié le

Une voiture électrique est rechargée.
La batterie d'une voiture électrique se fait recharger.   Photo : iStock

« Il faut avoir une vision au niveau de l'économie circulaire. [...] Si on augmente le nombre de véhicules électriques sur le marché, qu'est-ce qu'on va faire de leurs batteries, sachant [qu'on y retrouve] du lithium et d'autres minerais qui peuvent avoir des répercussions assez importantes sur l'environnement? » Comme bien des citoyens et consommateurs, Fabien Durif, professeur à l'École des sciences de la gestion de l'Université du Québec à Montréal, s'interroge au sujet du coût environnemental des batteries des voitures électriques, de plus en plus populaires.

Fabien Durif souligne que la production d’une voiture électrique nécessite plus de ressources et d’énergie que la production d’une voiture classique fonctionnant à l'essence. L’empreinte environnementale, à la fabrication, est donc plus élevée dans le cas d’une voiture électrique, car le lithium et les métaux rares qui composent sa batterie sont des ressources difficiles à extraire, et elles ont des répercussions très importantes sur l’environnement.

Sachant que le Québec est présentement le deuxième acheteur de voitures électriques au Canada après l’Ontario, il y a matière à se poser des questions au sujet de la quantité de batteries qui seront en circulation à court et moyen terme sur les routes québécoises.

La multiplication du nombre de batteries n’est pas le seul problème, selon Fabien Durif. Leur recyclage doit aussi être pris en compte.

Heureusement, certains constructeurs ont d’ores et déjà lancé des initiatives innovantes afin de récupérer les batteries de leurs véhicules électriques. Par exemple, le Japonais Nissan a mis au point des lampadaires solaires fonctionnant avec les batteries usagées de ses voitures Leaf, les véhicules électriques les plus vendus dans le monde.

Chargement en cours