Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du mercredi 19 septembre 2018

Une lueur d’espoir pour les personnes atteintes d’acné

Publié le

Une adolescente atteinte d'acné regarde la caméra.
Une adolescente atteinte d'acné.   Photo : iStock

L'acné est sans contredit la maladie de la peau la plus répandue parmi les 12 à 24 ans, et elle touche 85 % d'entre eux. La dermatologue Evelyn Hayes décrit deux solutions possibles de traitement aux jeunes touchés par cette infection inflammatoire : une diète alimentaire et un vaccin expérimental pourraient atténuer l'acné.

Cette très visible maladie de la peau entraîne souvent une baisse de l’estime personnelle, surtout chez des adolescents, ce qui crée de la détresse psychologique, rappelle Evelyn Hayes.

Récemment, plusieurs études ont démontré l’existence d’un lien entre un index glycémique élevé et l’acné. Les sucres concentrés, les aliments contenant des hydrates de carbone en grande quantité et les aliments transformés contenant beaucoup de sucre aggravent l’acné. Il serait souhaitable que les personnes sujettes à l’acné évitent ce genre d’aliment, conseille la dermatologue.

Un vaccin qui annulerait l’effet d’une toxine sécrétée par la bactérie Cutibacterium acnes est en voie de création, et il serait accessible dans quelques années.

Evelyn Hayes soutient que, même si son utilité pour contrer l’acné était éprouvée, ce vaccin ne serait pas le seul traitement possible de la maladie. La personne atteinte devra certainement continuer de s’alimenter sainement pour atténuer les effets de la maladie.

Chargement en cours