Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du mercredi 29 août 2018

L'influence grandissante du mouvement végétaliste sur les entreprises agroalimentaires

Publié le

Un plat de cuisine végane
Un bol de riz avec des brocolis, des amandes et des pois chiches   Photo : getty images/istockphoto / nata_vkusidey

« C'est incroyable », s'exclame Sylvain Charlebois, directeur scientifique de l'Institut de recherche en analyse agroalimentaire, au sujet de l'augmentation marquée du nombre de Canadiens végétariens et végétaliens. Au Canada, « plus de 3 millions de personnes rejettent la viande carrément ».

Certaines personnes végétaliennes refusent également de consommer des objets fabriqués à partir d’animaux, comme le cuir dans les voitures et les meubles.

La mecque du végétalisme se trouve en Colombie-Britannique, où 16 % des gens sont végétariens et végétaliens. Le Québec se trouve dans la moyenne, l’Ontario en a davantage.

Sylvain Charlebois souligne une mauvaise nouvelle pour l’industrie bovine : 52 % des végétaliens ont moins de 35 ans. « Le chiffre risque d’augmenter, parce que l’influence économique des jeunes va être de plus en plus importante. »

C’est un mouvement, ce n’est pas juste une mode. Ça va rester.

Sylvain Charlebois

Quatre raisons pour devenir végétalien

Les personnes végétaliennes fondent leur choix alimentaire selon quatre paramètres :

  • la santé;
  • l’environnement;
  • le traitement éthique des animaux;
  • l’augmentation du coût de la protéine animale.

Sylvain Charlebois indique que si l’information sur le végétalisme était insuffisante il y a 20 ans, l’industrie de la restauration rapide s’est depuis adaptée et propose désormais des menus végétaliens.

Chargement en cours