•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les éclaireurs

Avec Patrick Masbourian

Dépistage de la dyslexie : voir au-delà des stéréotypes

Audio fil du mercredi 31 août 2016
L'orthopédagogue Annie Parenteau

L'orthopédagogue Annie Parenteau

Photo : Radio-Canada/Amarilys Proulx

Environ 10 % de la population canadienne souffre de dyslexie. Ce trouble est toutefois encore difficile à diagnostiquer, notamment parce que beaucoup de gens qui en sont atteints développent des mécanismes de défense. L'orthopédagogue Annie Parenteau met l'accent sur l'importance de comprendre qu'un enfant qui a une difficulté d'apprentissage n'est pas pour autant inintelligent.

« Souvent, on pense que l’enfant est paresseux ou que ça ne lui tente pas, déplore la spécialiste. Mais souvent, un élève qui n’écoute pas en classe, qui pleure ou qui ne veut pas lire a des difficultés réelles. »

Pour dépister la dyslexie, quelques ressources existent en ligne, notamment ce questionnaire (Nouvelle fenêtre) de Dyslexia International. Vous pouvez aussi vous rendre sur le site web (Nouvelle fenêtre) de l'Institut des troubles d'apprentissage pour obtenir plus d'information.  
 (Nouvelle fenêtre)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi