Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du mardi 21 août 2018

Chasse aux moustiques : l’épandage de la bactérie Bti ne nuit pas à l’environnement

Publié le

Il est en train de piquer un humain.
Un moustique   Photo : Radio-Canada

Les citoyens qui s'inquiètent des effets sur l'environnement de l'épandage du Bacillus thuringiensis israelensis (Bti) – une bactérie qui s'attaque aux larves des moustiques – n'ont en réalité rien à craindre. Voilà l'avis du microbiologiste Jacques Boisvert, spécialiste des insectes piqueurs et professeur retraité. L'utilisation du Bti ne menace en rien la chaîne alimentaire des espèces qui se nourrissent de moustiques et qui vivent sur le territoire où l'épandage est fait, dit-il.

Jacques Boisvert tient à souligner que le Bti est utilisé commercialement à grande échelle depuis le milieu des années 1980, notamment en Allemagne, qui accueille le plus gros programme de lutte antimoustique au monde. Des élus européens du groupe des Verts ont effectué de nombreuses observations dans les territoires où se fait l'épandage du Bti, et ils ont pu constater que cela n’entraîne aucune conséquence néfaste sur l’alimentation des oiseaux ou des grenouilles, par exemple.

Selon le microbiologiste, le territoire québécois abrite des écosystèmes solides. Les craintes selon lesquelles l’épandage de Bti nuirait à la faune et la flore sont donc non fondées, dit-il.

Imaginez un oiseau qui part à la chasse aux insectes : imaginez la quantité d'insectes auxquels il a accès. Il y a le moustique oui, mais un oiseau va préférer prendre un gros papillon.

Jacques Boisvert, microbiologiste

Environ 65 municipalités québécoises utilisent le Bti pour lutter contre la prolifération des moustiques.

Chargement en cours