Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du lundi 20 août 2018

Récupérer ses eaux usées domestiques, c’est possible

Publié le

La chasse d'eau d'une toilette est activée.
Dans une maison, 30 % de l'eau sert à actionner la chasse d’eau de la toilette.   Photo : iStock

« Quand on se lave les mains, on laisse couler le robinet [...] et toute cette eau-là s'en va directement à l'égout. Pourtant, c'est de l'eau potable qu'on pourrait plutôt réutiliser ailleurs dans notre maison », plaide Mathieu Bergeron, professeur en assainissement des eaux au Cégep Saint-Laurent. Il milite pour la récupération des eaux grises, ces eaux usées de la douche et du lavabo de la salle de bain.

Si, par exemple, chaque Canadien récupérait ses eaux grises pour les utiliser dans la cuvette de sa toilette, il économiserait de 30 à 80 litres d’eau potable par jour.

Notons que les eaux grises issues de l’évier de la cuisine et du lave-vaisselle sont irrécupérables, car elles peuvent contenir des graisses et des matières organiques.

Le professeur en assainissement des eaux au Cégep Saint-Laurent déplore le fait que la question des eaux grises soit si peu abordée au Québec et au Canada. « La raison principale pour laquelle on n’en parle pas plus, c’est assez simple : l’eau potable au Canada ne coûte pas cher. Donc, on ne sent pas nécessairement le besoin de faire ça », observe-t-il.

Or, les consommateurs auraient intérêt à doter leur résidence d’un système de traitement des eaux grises. Toute réutilisation des eaux grises réduit le rejet des eaux usées vers les milieux récepteurs et permet également la conservation des approvisionnements en eau potable. Il y a donc un moins grand stress sur nos ressources hydriques, explique Mathieu Bergeron.

Rappelons que la collecte des eaux grises nécessite une tuyauterie séparée, rendant ainsi obligatoire l’installation d’une double canalisation. Selon Mathieu Bergeron, il est plus économique de concevoir ces systèmes lors de la construction d’un bâtiment.

Chargement en cours