Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Isabelle Craig
Audio fil du lundi 11 juin 2018

Vaincre l’ennui chez les animaux de compagnie

Publié le

Certains animaux ont besoin de plus de stimulation et de plus d’exercice que d’autres. Un chaton, un cochon d'Inde et un chiot.
Certains animaux ont besoin de plus de stimulation et de plus d’exercice que d’autres.   Photo : iStock

L'ennui est le pire ennemi des animaux de compagnie, particulièrement des chiens, des chats et des oiseaux. Un manque d'exercice et de stimulation mentale est souvent à l'origine de troubles du comportement, explique le vétérinaire Jean Gauvin, qui donne quelques exemples d'exercice pour corriger la situation.

L’aboiement excessif ainsi que la destruction et l’ingestion d’objets non comestibles, sans oublier toutes sortes de comportements compulsifs et obsessionnels, sont parfois le résultat d’un manque de stimulation mentale.

Certains animaux ont besoin de plus de stimulation et d’exercice que d’autres, par exemple les chiens de chasse, les chiens de berger ou certaines races de chats (comme les siamois ou les bengales).

Certaines races de perroquets, notamment les gris d’Afrique, les aras, les inséparables et les cacatoès, ont aussi besoin d’une plus grande stimulation mentale que la moyenne. Il y a aussi des espèces qui ne semblent pas nécessiter beaucoup de stimulation, mais qui en demandent beaucoup.

L’exercice et le jeu sont les deux principales façons de stimuler les animaux, ou parfois les deux ensemble. Pensons par exemple à la boule distributrice de nourriture pour les chiens ou les chats.

Chargement en cours