Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du mardi 29 mai 2018

La mélatonine, cette hormone essentielle au sommeil

Publié le

Une femme et un homme dorment côte à côte dans le même lit.
Un couple dort.   Photo : iStock

La mélatonine fait parler d'elle, mais qu'est-ce que c'est exactement? Il s'agit d'une hormone sécrétée par notre corps, explique le pharmacien Jean-Philippe Pilon. L'humain peut également l'ingérer artificiellement. Voici les explications des bienfaits de ce produit naturel pour la régulation du sommeil.

La sécrétion de mélatonine commence vers l’âge de 3 ou 4 mois et explique l’absence du cycle naturel du sommeil chez les nouveau-nés, précise Jean-Philippe Pilon.

Chez l’humain, l’apogée de la sécrétion de cette hormone sera atteint à l’âge de 1 à 3 ans, ce niveau se maintiendra pendant toute l’adolescence et diminuera petit à petit jusqu’au décès.

On estime qu’à 70 ans, [une personne] a environ le quart de la dose dans le sang par rapport à un jeune adulte. Donc, c’est peut-être pour ça aussi qu’on a des fois des problèmes de sommeil quand on atteint un certain âge.

Le pharmacien Jean-Philippe Pilon

Une régulation cyclique

La sécrétion de mélatonine est réglée comme une horloge. L’arrivée de la nuit donne le signal au corps de produire de la mélatonine. Un sommet sera atteint entre 23 h et 3 h, « selon les gens évidemment », décrit le pharmacien.

L’augmentation [du taux de mélatonine durant cette période] va être assez significative. On parle de 10 fois la dose qui circulait dans le sang dans la journée, qui va se retrouver dans le sang dans la nuit.

Le pharmacien Jean-Philippe Pilon

Enfin, la sécrétion diminue avant le lever du jour.

Les saisons influencent la sécrétion de mélatonine. L’automne et l’hiver favorisent l’augmentation de la sécrétion, et le printemps et l’été amène une diminution son apport dans le sang. Ce phénomène explique en partie notre regain d’énergie printanier et estival et une certaine fatigue l’automne et l’hiver.

En consommer

L’humain peut consommer la mélatonine en comprimés, à différentes concentrations, soit de 2 à 10 mg. Ces comprimés se trouvent en pharmacie dans la rangée des produits naturels. Jean-Philippe Pilon conseille de prévenir votre médecin et votre pharmacien si vous en prenez.

Les enfants, les adolescents, les femmes enceintes et celles qui allaitent en ont suffisamment dans le système sanguin. Ils n’ont donc pas besoin d’en consommer artificiellement.

Par contre, les personnes âgées bénéficient grandement d’un apport supplémentaire de mélatonine, « à de très petites doses » pour commencer, suggère le pharmacien.

Des effets secondaires

Dans une moindre mesure, la prise de mélatonine peut causer de la somnolence, des maux de tête et de l’hypothermie.

Afin de favoriser le sommeil, il faut éviter de consommer de l’alcool et de la caféine en soirée et éviter d’être exposé, avant de se coucher, aux lumières bleues émises par les appareils électroniques, « qui coupent la sécrétion de mélatonine au niveau du cerveau ».

Chargement en cours