Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Isabelle Craig
Audio fil du mercredi 23 mai 2018

Les millénariaux voguent plus en croisières que leurs grands-parents

Publié le

Une femme souriante regarde le large sur un navire de croisière.
Une jeune femme sur un navire de croisière   Photo : iStock

Auparavant prisées par une génération plus âgée, les croisières sont maintenant davantage fréquentées par les millénariaux, indique la chroniqueuse Marie-Julie Gagnon. Une étude américaine affirme que près du tiers de ces derniers ont pris part à une croisière au cours des cinq années précédentes. D'entre eux, 61 % ont fortement aimé leur expérience, alors que cette proportion est de 56 % chez leurs aïeux.

Les experts en marketing ont ainsi compris qu’ils devaient courtiser cette génération. Les croisières comprennent davantage de divertissement et de sport, comme de la course à pied, des glissades d’eau et des tyroliennes, par exemple. Les heures d’ouverture des restaurants du navire sont plus flexibles, et le wi-fi est de plus en plus présent à bord.

Proposer des activités
Les croisiéristes misent également sur une grande offre d’activités : cours de cuisine, cours de danse, remise en forme, etc.

Des croisières thématiques nichées sont aussi proposées. Le Zenith propose la Nomad Cruise, une croisière transatlantique offerte deux fois par an aux travailleurs nomades. Ceux-ci peuvent travailler du navire pendant le parcours, et ils ont accès à des conférences, à des loisirs et à du réseautage professionnel.

Une femme assise sur une longue chaise de plage bleue travaille à l'ordinateur. Elle porte un costume de bain rouge.
Une jeune femme travaille à l'ordinateur sur un navire de croisière Photo : iStock

Uniworld a concocté des itinéraires de croisière fluviale, une autre tendance marquante en tourisme, dédiée aux 25 à 40 ans, où plutôt que de proposer des escales de jour, le navire s’arrête le soir dans des villes comme Paris ou Amsterdam afin que les navigateurs y profitent de la vie nocturne.

Les croisiéristes offrent des itinéraires plus courts que les séjours habituels de sept jours. Certains parcours durent quatre jours, ce qui permet aux jeunes et aux travailleurs autonomes qui ont moins de vacances de les réaliser.

Les bateaux de croisière ont été modifiés. Les voyageurs seuls sont de plus en plus nombreux. Des cabines sont maintenant conçues pour une personne, sans supplément, comme c’était le cas auparavant.

Les croisières à Montréal
Cette année, la métropole québécoise accueillera 130 000 croisiéristes. L’administration du Vieux-Port de Montréal a rénové la jetée Alexandra et l’a rebaptisée Grand Quai. Selon Marie-Julie Gagnon, les millénariaux auront accès à davantage de destinations à partir de Montréal.

Chargement en cours