Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Gilles Payer
Audio fil du lundi 12 mars 2018

Les animaux de la ferme et les insectes, les bêtes les plus dangereuses pour l’homme

Publié le

Les animaux de la ferme, comme le cheval, sont plus dangereux pour l'homme que les bêtes sauvages.
Le cheval est plus dangereux pour l'homme que le loup ou l'ours.   Photo : iStock / Loshadenok

Vous pensiez que les requins, les serpents, les ours ou les loups étaient les animaux les plus dangereux pour l'être humain? Vous avez tout faux. Selon une étude américaine menée de 2008 à 2015 aux États-Unis par des chercheurs de l'Université Stanford, les bêtes les plus dangereuses pour l'homme sont, dans l'ordre, les animaux de la ferme, les insectes (frelons, guêpes et abeilles) et les chiens. Patrick Masbourian se penche sur les résultats de cette étude, publiés dans le journal Wilderness & Environmental Medicine.

Les chercheurs, qui ont consulté les statistiques des Centers for Disease Control and Prevention's Wide-Ranging Online Data for Epidemiologic Research, ont découvert que, de 2008 à 2015, 1610 personnes avaient perdu la vie en raison d’un animal aux États-Unis.

Dans 57 % des cas, l’animal concerné n’était pas venimeux. Les animaux venimeux étaient, quant à eux, responsables de 86 décès, et il s'agissait principalement de frelons, de guêpes et d'abeilles, dont la piqûre peut provoquer de violents chocs anaphylactiques.

On apprend également dans cette étude que 90 % des accidents graves survenus en milieu rural sont attribuables à des animaux comme le cheval ou la vache.

En réalité, la plupart des décès ne sont pas attribuables à des animaux sauvages comme les lions, les loups, les ours ou les requins, mais ils sont plutôt le résultat d’un accident fatal impliquant un animal de la ferme, d’une piqûre de frelon, de guêpe ou d’abeille, ou d’une attaque de la part d’un chien.

Jared A. Forrester, chercheur à l’Université Stanford

Selon les chercheurs, le chien, après les animaux de la ferme, est l’animal non venimeux le plus dangereux, principalement pour les enfants de 4 ans et moins. La proportion d'enfants de moins de 4 ans tués par des chiens est 4 fois supérieure à toutes les autres tranches d'âge.

Chargement en cours