Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du mardi 14 novembre 2017

Les fructanes, et non le gluten, seraient responsables de problèmes intestinaux

Publié le

Comme le gluten, le fructane est présent dans les produits à base de blé, ce qui pourrait expliquer le quiproquo auprès des consommateurs.
Comme le gluten, le fructane est présent dans les produits à base de blé, ce qui pourrait expliquer le quiproquo auprès des consommateurs.   Photo : iStock

Le gluten ne serait pas la raison pour laquelle tant de personnes éprouvent de l'inconfort ou des ballonnements après avoir mangé des aliments à base de blé. Le coupable serait plutôt le fructane, un glucide qui se trouve aussi dans les aliments à base de blé, entre autres. Voilà ce que révèle une étude publiée récemment dans la revue Gastroenterology. Gilles Payer en parle avec Anne-Marie Desbiens, chimiste spécialisée en alimentation.

Menée par des chercheurs de l’Université d’Oslo et de l’Université Monash, en Australie, l'étude a été conduite auprès de 59 participants adultes qui se disaient intolérants au gluten.

Les participants se sont soumis à trois régimes différents : un premier à base de barres de céréales contenant du gluten, un deuxième à base de barres de céréales contenant des fructanes et un troisième à base de barres de céréales sans gluten ni fructanes.

Les participants devaient manger un type de barre une fois par jour pendant sept jours. Après une pause d’une semaine, ils recommençaient avec une autre sorte.

Fait à noter, les barres de céréales avaient toutes la même apparence et le même goût. Les participants ne pouvaient donc pas les différencier. Ni les participants ni les chercheurs ne savaient quel type de barre était consommée par quel groupe de personnes chaque semaine.

Les fructanes montrés du doigt
Les effets de ces régimes ont été quantifiés à l’aide d’un pointage en se basant sur les symptômes liés au syndrome du côlon irritable.

Résultat : les participants qui avaient mangé des fructanes ont éprouvé plus de ballonnements que le groupe de contrôle dans une proportion de 15 %. Ils ont aussi été aux prises avec plus de troubles intestinaux que le groupe de contrôle dans une proportion de 13 %.

Et de façon surprenante, les patients qui avaient mangé des barres contenant du gluten sans fructanes n'ont éprouvé aucun problème intestinal en particulier.

Ne pas confondre gluten et fructanes
Selon les chercheurs, les résultats de cette étude peuvent expliquer pourquoi les gens qui disent souffrir du côlon irritable et qui adoptent une diète sans produits à base de blé ne réussissent pas à se débarrasser entièrement de leur inconfort et de leurs ballonnements.

En éliminant le blé, on élimine certes le gluten et les fructanes, mais les fructanes sont présents dans bien d’autres aliments, comme l’ail, l’oignon, le poireau, l’artichaut et l’asperge. Aussi, il faut noter que de nombreux produits sans gluten contiennent des fructanes.

De nombreux aliments, comme l'oignon et l'ail, contiennent des fructanes.
De nombreux aliments, comme l'oignon et l'ail, contiennent des fructanes. Photo : iStock

Selon Anne-Marie Desbiens, ces résultats confirment ce qu’une précédente étude, menée il y a quelques années par des chercheurs de l’Université Monash, avait affirmé, c’est-à-dire que les fructanes, et non le gluten, seraient responsables de la plupart des cas d’inconfort après l’ingestion.

Selon Santé Canada, 1 personne sur 133 est atteinte de la maladie cœliaque au Canada, soit moins de 1 % de la population canadienne. La maladie cœliaque est une affection dans laquelle la surface d'absorption de l'intestin grêle est endommagée par le gluten.

Chargement en cours