Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du mardi 17 octobre 2017

Chalet et résidence secondaire : un beau rêve, pas un investissement

Publié le

L'idée du chalet sur le bord d'un lac en fait rêver plusieurs, mais l'achat d'une résidence secondaire doit être réfléchi.
L'idée du chalet sur le bord d'un lac en fait rêver plusieurs, mais l'achat d'une résidence secondaire doit être réfléchi.   Photo : iStock

« L'achat d'un chalet, d'une résidence secondaire, ça tient souvent plus du rêve que du placement. Il y a toujours une question de valeur de revente éventuelle, et même de délai de revente », souligne le planificateur financier Sylvain B. Tremblay. Il suggère à ceux qui seraient tentés d'acquérir une résidence secondaire de bien y penser : il est important d'évaluer une multitude de facteurs avant de passer à l'achat du chalet de vos rêves.

« C’est un marché qui est très fragile, qui est sensible aux fluctuations économiques », dit-il d'emblée. Sylvain B. Tremblay explique que ce marché relève plutôt de la consommation discrétionnaire que de la consommation de base.

Acquérir un chalet, c’est acquérir un bien de luxe.

Sylvain B. Tremblay, planificateur financier

Selon le planificateur financier, l’acheteur aurait intérêt à avoir complètement remboursé le prêt hypothécaire sur sa résidence principale avant de conclure une transaction. Il pourra ainsi utiliser l’équité disponible sur cette résidence pour financer son achat.

Je ne recommande à personne d’acquérir une résidence secondaire tant et aussi longtemps qu’on a un prêt hypothécaire sur la résidence principale.

Sylvain B. Tremblay, planificateur financier

Choisir le bon endroit
Dans la démarche qui mène à l’achat d’une résidence secondaire, il faut aussi penser à l’endroit où l’on souhaite s’établir.

Le fait d’avoir un magnifique chalet qui se situe à trois heures de voiture de votre lieu de résidence principale peut, à la longue, être un irritant. Les acheteurs devraient donc évaluer le temps maximum qu’ils sont prêts à consacrer au transport pour se rendre à leur future résidence secondaire.

De plus, le fait de posséder un chalet vient avec de nombreux travaux d’entretien. Si vous n’êtes pas très bricoleur, l’achat d’une résidence secondaire n’est peut-être pas pour vous. En revanche, la location peut devenir une option intéressante, explique Sylvain B. Tremblay.

Chargement en cours